Ligue des champions : Lyon sauve l'honneur en battant Valence

  • A
  • A
Ligue des champions : Lyon sauve l'honneur en battant Valence
@ JOSE JORDAN / AFP
Partagez sur :

Déjà éliminé avant le début de la rencontre, l'OL a gagné son premier match de la compétition à Valence (0-2). 

Au bout du tunnel, la lumière a jailli. Après une campagne catastrophique, l'OL a sauvé l'honneur en remportant son dernier match de la phase de groupes de la Ligue des champions, mercredi soir sur la pelouse de Valence (0-2). Les Lyonnais, déjà éliminés de toutes compétitions européennes, ont réalisé une performance aboutie, à des années lumière de l'équipe indigente de ces dernières semaines. Deux buts du jeune attaquant Maxwell Cornet (37e) et d'Alexandre Lacazette (76e) ont permis à l'OL de conclure sur une note positive son chemin de croix européen. Hubert Fournier, l'entraîneur lyonnais, peut respirer.

Le but magnifique de Cornet. Les Lyonnais ont pourtant souffert en début de rencontre. Mustafi, le défenseur central, a envoyé une tête sur le poteau dès la 8e minute. Deux minutes plus tard, l'Allemand a trouvé la faille, toujours sur corner, mais son but a injustement été refusé par l'arbitre de la rencontre (10e). Les Lyonnais ont alors mis le pied sur le ballon et ont enchaîné les occasions de but. Domenech, le gardien de Valence, a retardé l'échéance à deux reprises, avant  de s'incliner sur une frappe magistrale de Maxwell Cornet. Le jeune attaquant lyonnais a enroulé un tir sublime du pied gauche, en pleine lucarne, pour permettre à l'OL de virer en tête à la pause (37e).

[VIDEO] Champions League - OL : Le petit bijou de Cornet !L'espoir lyonnais, Maxwell Cornet, s'est illustr

Lacazette tue le suspense. Les Valencians ont timidement réagi au retour des vestiaires, sans pour autant inquiéter les Lyonnais. Au contraire, les joueurs d'Hubert Fournier ont été tout proches de doubler la mise sur un duel raté par Darder. Mais Alexandre Lacazette a définitivement mis son équipe à l'abri, en partant seul battre Domenech, d'une frappe croisée du droit dans le petit filet (76e). Convaincants dans le jeu, agressifs dans les duels et séduisants offensivement, les Lyonnais ont enfin affiché un visage plus conforme à leur standing. Alors, sursaut d'orgueil ou début de renouveau ? Réponse dès dimanche soir, au Parc des Princes, où les Lyonnais se déplaceront sur la pelouse de l'ogre Paris Saint-Germain.