Ligue des champions : Lyon gâche tout et concède le nul contre Hoffenheim

  • A
  • A
Ligue des champions : Lyon gâche tout et concède le nul contre Hoffenheim
Nabil Fekir et les Lyonnais ont trébuché dans les derniers instants. @ JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :

L'OL, qui a mené 2-0 et a évolué en supériorité numérique contre Hoffenheim, a concédé un nul terriblement frustrant dans le temps additionnel (2-2). Les Lyonnais restent toutefois bien placés pour la qualification. 

Cet OL est incorrigible. Lyon, qui a mené 2 à 0 et a évolué à 11 contre 10 toute la deuxième période, a concédé un nul rageant face à Hoffenheim (2-2), dans le temps additionnel de la 4e journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Les Lyonnais, incapables de conserver une victoire qui leur tendait les bras, ratent le coche dans la course à la qualification.

L'OL reste toutefois en bonne position pour composter son ticket en huitièmes de finale. Les "Gones" (6 pts), deuxièmes de leur poule derrière Manchester City (9 pts), comptent trois points d'avance sur le club allemand (3 pts), et quatre sur le Shakhtar Donetsk (2 pts). Lyon jouera sa qualification face à Manchester City le 27 novembre prochain, puis à Donetsk le 12 décembre. 

Une heure bien maîtrisée... Le visage des Lyonnais, conspués par des supporters excédés, suffit à mesurer l'immense déception ressentie après ce nul. L'OL, transfiguré par rapport au nul indigent concédé contre Bordeaux (1-1) samedi dernier en Ligue 1, a pourtant parfaitement débuté cette rencontre, avec l'ouverture du score de Nabil Fekir (19e) après une partie de billard dans la surface allemande. Puis, moins de dix minutes plus tard, Tanguy Ndombélé a doublé la mise sur un centre en retrait de Ferland Mendy (28e). 

Dès le retour des vestiaires, Nuhu a été expulsé pour un deuxième carton jaune (50e), permettant aux Lyonnais de se retrouver à 11 contre 10. Avec quarante minutes à jouer et une avance de deux buts, personne n'imaginait alors une égalisation d'Hoffenheim. Et pourtant...

... puis tout s'écroule. Comme si souvent depuis le début de la saison, l'édifice lyonnais s'est effondré d'un coup, d'un seul. Hoffenheim a d'abord réduit le score par Kramaric (déjà double buteur à l'aller), sur une frappe des 20 mètres au ras du poteau droit d'Anthony Lopes (65e). Les Allemands, réduits à dix, ont alors poussé pour égaliser, face à des Lyonnais désorganisés et en panique à chaque offensive adverse. Et ce qui devait arriver arriva, avec une égalisation dans le temps additionnel de Kadebarek (92e). 

Comme à l'aller, un nul 3-3 concédé aussi dans les derniers instants, les Lyonnais ont tout gâché. Certes, ils ont encore leur destin entre leurs pieds (d'argile), mais ils pourraient bien finir par le regretter...