Ligue des champions : Lionel Messi crucifie Arsenal

  • A
  • A
Ligue des champions : Lionel Messi crucifie Arsenal
Lionel Messi a été une fois de plus le grand homme de la partie, mardi soir, à l'Emirates Stadium.@ Adrian DENNIS/AFP
Partagez sur :

DOUBLÉ - L'Argentin a signé les deux buts de la victoire du Barça sur Arsenal, mardi soir, en huitièmes de finale aller.

Le FC Barcelone, champion d'Europe en titre, a fait un pas énorme vers la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions en dominant Arsenal à Londres, mardi soir, en huitièmes de finale aller (2-0). Après une première période relativement terne, le trio "MSN" (Messi-Suarez-Neymar) a fait la différence en deuxième période, non pas sur jeu placé, leur spécialité, mais en contre-attaque. Les trois attaquants vedettes du Barça ont ainsi été les grands ordonnateurs du premier but des Catalans, un contre supersonique conclu par Messi, auteur d'une petite feinte décisive devant le portier des Gunners, Petr Cech, qui avait brillamment repoussé l'échéance jusque-là (0-1, 71e).

Le quintuple Ballon d'Or a inscrit un deuxième but sur penalty, un peu plus de dix minutes plus tard (0-2, 83e), après une passe malheureuse de Pert Mertesacker et une intervention maladroite de Mathieu Flamini, à peine entré en jeu. Après ce premier succès sur la pelouse de l'Emirates Stadium, le Barça peut voir venir, avant le match retour qui aura lieu le mercredi 16 mars prochain, au Camp Nou.

"Du 95-5 selon Wenger". "Je pense qu'on n'a pas fait assez techniquement au milieu du terrain", a commenté le coach des Gunners, Arsène Wenger, au micro de BeIN Sports. "Le regret, c'est que c'est au moment où on pensait pouvoir mettre un but qu'on s'est fait contrer (...)  C'est très compliqué, même à 0-1, c'était compliqué. Il ne faut pas rêver quand même. C'est du 95-5 pour eux (...) Mais, il y avait la place pour gagner le match ce soir (mardi soir). C'est ça le regret, on a notamment eu la meilleure occasion en première période."

Wenger fait allusion à une frappe manquée d'Alex Oxlade-Chamberlain, alors en bonne position devant Marc-André Ter Stegen (22e). Les Gunners ont eu d'autres occasions, notamment par Olivier Giroud, auteur d'une bonne tête au-dessus de Javier Mascherano en deuxième période (59e) ou par Aaron Ramsey, qui s'est heurté à Ter Stegen, sorti avec promptitude (79e). Mais le Barça a eu lui aussi d'autres occasions de marquer, par Luis Suarez, qui a touché le poteau (78e), ou Neymar, dont la tête a été sortie par Cech (90e+1).