Ligue des champions : le PSG concède le nul et perd la première place

  • A
  • A
Ligue des champions : le PSG concède le nul et perd la première place
Thiago Silva et le PSG ont déçu face au club bulgare de Ludogorets. @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Les Parisiens, incapables de battre les Bulgares de Ludogorets (2-2) au Parc des Princes, terminent à une frustrante deuxième place de leur groupe.

Trois jours après sa déroute à Montpellier, le PSG a enregistré une deuxième grosse contre-performance de suite. Les Parisiens, très décevants mardi soir, ont concédé le nul contre les modestes Bulgares de Ludogorets (2-2) lors de la 6e et dernière journée de la phase de poules de la Ligue des champions, devant leur public du Parc des Princes. Un résultat lourd de conséquence puisque le PSG, déjà qualifié pour les huitièmes de finale avant la rencontre, termine deuxième de son groupe, dépassé par Arsenal, large vainqueur de Bâle (4-1). 

Dans la lignée de Montpellier. Les hommes d’Unai Emery n’avaient pourtant besoin que d’une victoire contre le modeste club de Ludogorets pour finir en tête. Mais les Parisiens ont totalement déjoué, dans la lignée de leur prestation catastrophique à Montpellier (défaite 3-0). Dès le quart d’heure de jeu, les Bulgares ont ouvert le score sur une tête de Misidjan, laissé incroyablement seul par la défense parisienne. Surpris, le PSG n’est pour autant pas parvenu à réagir, se montrant bien trop brouillon offensivement.

Edinson Cavani a sonné le réveil parisien à l’heure de jeu, d’un ciseau retourné aussi surprenant qu’instinctif (61e). Huit minutes plus tard, les champions de France sont pourtant retombés dans leurs travers. Après une perte de balle de Marquinhos, Farias a refroidi le Parc des Princes d’une frappe du droit (69e). Toujours aussi brouillon en fin de match, le PSG a tout de même sauvé in extremis le match nul grâce à Di Maria, invisible jusqu'à son but (92e). Avec ce match nul accueilli par les sifflets de leur public, les Parisiens devraient vraisemblablement affronter une grosse écurie européenne en huitièmes de finale. S'il ne guérit pas d'ici février, le patient PSG aura bien du mal à passer l'examen.