Ligue des champions : "le palier à franchir est encore haut", juge l'entraîneur de l'Atlético

  • A
  • A
Ligue des champions : "le palier à franchir est encore haut", juge l'entraîneur de l'Atlético
Malgré sa victoire mercredi face au Real (2-1), l'Atlético ne verra pas la finale de la Ligue des champions.@ GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :

L'entraîneur de l'Atlético de Madrid était déçu mais fier de l'attitude de son équipe, éliminée par le Real en demi-finales la de Ligue des champions, mercredi (0-3 ; 2-1).

Résistant mais impuissant, l'Atlético de Madrid a vu son rival du Real se qualifier pour la finale de la Ligue des champions, mercredi soir. Malgré une victoire 2-1, l'ultime soirée européenne du vieux stade Vicente-Calderon s'est achevée sous la pluie et dans les larmes pour les hommes de Diego Simeone.

"Nous laissons notre peau sur le terrain". "Je suis heureux et fier que nous ayons rivalisé une fois de plus, en démontrant pourquoi depuis cinq ans et demi nous nous battons pour les meilleures places derrière le Real Madrid et Barcelone. Nous avons tout donné. Cela fait six ans que nous laissons notre peau sur le terrain, c'est dommage que nous ne puissions pas cloner certains joueurs", a confié l'entraîneur argentin après la rencontre.

"Nous avons encore besoin de grandir". "C'est dommage et il est clair que nous avons encore besoin de grandir. Il est clair que le palier à franchir, même s'il paraît proche, est encore haut. Si nous pouvons nous améliorer à partir de ce qui a été fait, c'est encourageant pour l'avenir. Aujourd'hui, c'est un jour important, même si nous avons été éliminés", a-t-il conclu.