Ligue des champions : l'AS Monaco et Thierry Henry sombrent à domicile face à Bruges

  • A
  • A
Ligue des champions : l'AS Monaco et Thierry Henry sombrent à domicile face à Bruges
@ VALÉRY HACHE / AFP
Partagez sur :

Dix-neuvième de Ligue 1, l'AS Monaco poursuit son chemin de croix sur la scène européenne. L'équipe de Thierry Henry s'est inclinée 4-0 face à Bruges. 

Triste soirée sur le Rocher. Quelques heures seulement après le placement en garde à vue de son propriétaire, le Russe Dimitri Rybolovlev, soupçonné de corruption et de trafic d'influence, l'AS Monaco a enchaîné mardi soir un quinzième match sans victoire toutes compétitions confondues. Dix-neuvième au classement de la Ligue 1 après un nouveau revers à Reims, samedi dernier (1-0), c'est cette fois sur la scène européenne que l'ASM s'est inclinée, et lourdement, face au FC Bruges (4-0). Les (minces) espoirs de briller en Europe cette saison, nés du match nul ramené de Belgique il y a deux semaines (1-1), se sont rapidement (et totalement) envolés à l'issue de ce qui est la plus lourde défaite monégasque à domicile en Ligue des champions.

0-3 en douze minutes. Après un bon début de match, marqué par deux belles opportunités (une tête de Radamel Falcao le long du montant gauche 6e, un tir de près de Sofiane Diop 7e), les joueurs de Thierry Henry, qui faisait ses débuts européens au stade Louis-II sur le banc de l'ASM, ont sombré corps et biens, encaissant trois buts en douze minutes, dont deux du seul Hans Vanaken. Le milieu de terrain belge, esseulé au deuxième poteau, a d'abord été à la réception d'un centre venu de la droite (0-1, 12e), avant de transformer un penalty plutôt généreux après une intervention du bras d'Antonio Barreca dans la surface de réparation (0-2, 17e). Enfin, à la 24e, c'est le Brésilien Wesley, déjà en vue lors du match aller, qui a inscrit le but du 3-0 d'une superbe frappe (24e).

À 0-3, l'ASM était touchée, coulée. Déjà privée de plusieurs joueurs majeurs avant ce rendez-vous (Subasic, Raggi, Golovine, Jovetic, Rony Lopes…), elle perdait au cours de la deuxième mi-temps Kamil Glik, laissant Thierry Henry désemparé. En face, le FC Bruges, réaliste et porté par un excellent Ervan Horvath dans le but, inscrivait un quatrième et dernier but par Ruud Vormer (0-4, 85e). Le capitaine néerlandais pouvait aller fêter ce but avec ses supporters, dans un stade Louis-II sous le choc. "Je n'ai pas de mots. C'est une honte", a réagi au micro de RMC Sport Djibril Sidibé. "On dit souvent 'Il y a eu de bonnes choses, etc.', mais, à l'arrivée, ce sont les actes qui comptent et ce soir (mardi soir), on n'a pas été au niveau. C'est une remise en question individuelle, permanente. Il faut gagner les duels. Et quand on ne gagne pas les duels, ce n'est pas possible…" Dimanche soir, c'est le PSG qui rendra visite à l'ASM.