Ligue des champions : l'AS Monaco s'incline 3-1 à Valence en barrage aller

  • A
  • A
Ligue des champions : l'AS Monaco s'incline 3-1 à Valence en barrage aller
Rodrigo a inscrit le premier but de Valence, mercredi soir, face à l'AS Monaco.@ Bliel ALINO/AFP
Partagez sur :

DÉFAITE - Battue 3-1 à Valence, l'ASM sera contrainte de l'emporter par deux buts d'écart la semaine prochaine, au stade Louis-II.

Quart de finaliste de la compétition la saison passée, l'AS Monaco devra redoubler d'efforts pour rejoindre la phase de poules de la Ligue des champions, mardi prochain, au stade Louis-II. Malgré d'excellents passages, les joueurs de Leonardo Jardim se sont inclinés 3-1 sur la pelouse de Valence, mercredi soir, en barrage aller. Ce résultat obligera les Rouge et Blanc à l'emporter par deux buts d'écart minimum, la semaine prochaine.

Que d'oublis défensifs... Privée de Layvin Kurzawa et de Joao Moutinho, deux de ses joueurs de base, l'ASM a rapidement concédé l'ouverture du score sur une énorme erreur défensive. Dès la 4e minute de jeu, Rodrigo de Paul trouva Sofiane Feghouli au second poteau. L'ancien joueur de Grenoble remit alors instantanément de la tête pour Rodrigo, qui trompa Danijel Subasic de près. Une ASM avertie n'en vaut visiblement pas deux puisque les Monégasques concédèrent le même genre de buts, au cœur de la deuxième période, avec un tir victorieux de Daniel Parejo dévié par Wallace (2-1, 69e). Puis, en fin de match (86e), un ballon anodin a atterri dans les pieds de Feghouli, qui ne s'est pas fait prier pour aligner Subasic d'une frappe croisée : 3-1. Le score final est sévère.

Un but, un poteau, un penalty oublié. Les espoirs monégasques restent vivaces grâce à un but inscrit en début de deuxième mi-temps par Mario Pasalic. Le jeune Croate a conclu victorieusement une action entamée par un raid splendide d'Anthony Marial sur le côté gauche. L'avant-centre monégasque a été dans tous les bons coups et aurait même pu bénéficier d'un penalty sans la clémence de l'arbitre Mark Clattenburg et de ses assistants, sur un contact avec José Luis Gaya (73e). Plus tôt dans la partie, Bernardo Silva avait trouvé le montant droit du but valencien sur un tir croisé dévié par la main ferme du portier du VCF, Matthew Ryan (33e). Les Monégasques peuvent donc nourrir de sérieux regrets à l'issue d'une rencontre qu'ils semblaient pourtant en mesure de maîtriser... "Il y a la place, tout est possible", a estimé au micro de BeIn Sports le capitaine de l'ASM, Jérémy Toulalan. "Il faudra être costaud, et si on en met le premier but, ce sera jouable." De son côté, le vice-président du club de la Principauté, Vadim Vasyliev, très déçu mais volontaire, a dit espérer recevoir le soutien d'un maximum de supporters, mardi prochain.