Ligue des champions : la Juve imposante, l'AS Monaco impuissante

  • A
  • A
Ligue des champions : la Juve imposante, l'AS Monaco impuissante
Déjà vainqueur à l'aller, la Juventus a une nouvelle fois battu l'AS Monaco, mardi soir (2-1).@ Miguel MEDINA / AFP
Partagez sur :

Déjà battue lors du match aller (2-0), l'AS Monaco n'a rien pu faire, mercredi soir, et s'est à nouveau inclinée face à la Juve (2-1).

La "Vieille Dame" de Turin était bien trop forte pour les jeunes loups de Monaco. Six jours après avoir imposé sa loi sur le Rocher lors du match aller (2-0), la Juventus Turin a encore une fois gagné contre l'AS Monaco, à l'issue d'une demi-finale retour de Ligue des champions assez enlevée (2-1). La Juve, finaliste malheureuse face au Barça, il y a deux ans, sera donc au rendez-vous de la finale de Cardiff, le samedi 3 juin prochain, face au Real Madrid ou à l'Atlético de Madrid, qui s'affronteront mercredi soir en demi-finales retour. À l'aller, Cristiano Ronaldo avait signé un triplé et mis le Real sur orbite (3-0).



Dani Alves, le bourreau. Pour essayer de relever cet impossible défi (la Juve n'avait encaissé que deux buts depuis le début de la compétition avant cette demi-finale retour), le coach de l'ASM, Leonardo Jardim, avait aligné une équipe étonnante, faisant le choix de laisser sur le banc Fabinho et Thomas Lemar, deux des meilleurs Monégasques de la saison. En revanche, Benjamin Mendy, lui, était de retour, remplaçant au pied levé Nabil Dirar, blessé lors de l'échauffement.

Malgré cette équipe relativement expérimentale, marquée par une organisation à trois défenseurs centraux, l'AS Monaco a réussi son début de match, imposant un rythme d'enfer et se créant plusieurs situations chaudes (Falcao aux 2e et 7e minutes, Mbappé à la 5e). Mais, après un quart d'heure, la Juve reprit ses esprits, se créant deux énormes occasions par Gonzalo Higuain (22e) pui Mario Mandzukic (25e). Mais, brillant jusque-là, le portier monégasque Danijel Subasic, a fini par baisser pavillon peu après la demi-heure de jeu…

Déjà décisif à l'aller, avec deux passes décisives, Dani Alves a encore faire basculer ce match retour, avec une merveille de centre pour Mandzukic. L'attaquant croate frappa le cuir de la tête et dut s'y reprendre à deux fois pour finalement battre son compatriote Subasic (1-0, 33e). Monaco se créa ensuite une nouvelle occasion, Giorgio Chiellini sortant un ballon chaud devant Falcao (43e), avant de céder une deuxième fois, avec Dani Alves, toujours, dans le rôle du bourreau. L'ancien latéral du Barça, dont le placement sur un côté dans le 3-5-2 de Massimiliano Allegri fait des ravages, combina spontanéité et technique pour signer une volée gagnante depuis l'expérieur de la surface, après un ballon dégagé des deux poings par Subasic (2-0, 45e).



Mbappé pour l'honneur, Glik pour l'horreur. La deuxième période reprit sur un rythme bien moins spectaculaire. À la 69e minute de jeu, Kylian Mbappé surgit pour inscrire son 6ème but en six matches lors de la phase à élimination directe de la Ligue des champions. Le jeune attaquant monégasque, parfaitement placé dans la surface après un travail de Joao Moutinho sur le côté gauche, est même devenu, à 18 ans et 140 jours, le plus jeune buteur en demi-finales de la compétition. Si Mbappé avait sauvé l'honneur, Kamil Glik, lui, s'est chargé de la vision d'horreur.



Le Polonais, passé par le Torino, club rival de la Juventus, s'est en effet violemment essuyé les crampons sur Gonzalo Higuain, alors au sol. Non averti sur le pré, Glik devrait être logiquement sanctionné a posteriori. Ce geste a totalement électrisé la fin de rencontre, où les deux équipes ont tenté, en vain, de faire évoluer le score. La Juve est en finale, c'est mérité. L'AS Monaco peut se consoler en regardant dans le rétro son parcours magnifique en C1 mais aussi devant elle, avec la perspective de pouvoir décrocher dès dimanche un huitième titre de championne de France…