Ligue des champions : Griezmann, l'homme fort de l'Atlético de Madrid

  • A
  • A
Ligue des champions : Griezmann, l'homme fort de l'Atlético de Madrid
Antoine Griezmann a inscrit les deux buts de l'Atlético face au Barça, lors du quart retour.@ Javier SORIANO/AFP
Partagez sur :

L'attaquant tricolore, qui affronte le Bayern Munich mercredi soir, est devenu l'atout n°1 des "Colchoneros" mais aussi celui des Bleus.

"Griezmann est comme Messi pour nous." La petite phrase, lâchée par l'entraîneur de l'Atlético de Madrid, Diego Simeone, après la victoire de son équipe sur la pelouse du Real (1-0), le 27 février dernier, en Liga, était significative. Arrivé à l'été 2014 dans la capitale espagnole, l'international français est devenu cette saison la principale arme offensive de son équipe. Il en est à 20 buts en Liga et 6 en Ligue des champions. Il s'est montré à nouveau décisif lors d'une grande affiche, le 13 avril dernier, en quarts de finale de cette même Ligue des champions, en inscrivant les deux buts de la victoire de son équipe contre le Barça (2-0). Dans le même temps, Lionel Messi, lui, restait muet. Et ce seront bien Griezmann et les "Colchoneros" qui défieront le Bayern Munich, dès mercredi soir, dans le dernier carré.

Dans le moule de l'Atlético. En choisissant à l'été 2014 de rejoindre l'Atlético de Madrid, finaliste sortant de la Ligue des champions, après cinq années passées dans "son" cocon de la Real Sociedad, Griezmann n'avait pas choisi la facilité. Certes, cela restait la Liga, mais une Liga d'un autre type, moins joueuse et beaucoup, beaucoup plus organisée. Le natif de Mâcon, qui s'était exilé en Espagne à 14 ans car plusieurs clubs français l'avaient jugé trop frêle, a dû sévèrement "musclé" son jeu sous la houlette de Simeone, adepte du pressing haut autant que du sacrifice défensif.

Après quelques mois d'adaptation - et plusieurs matches sur le banc -, "Grizi" n'a pas tardé à donner satisfaction, au niveau statistiques (il a inscrit 25 buts lors de sa première saison, toutes compétitions confondues) mais aussi et surtout au niveau du comportement. Premier attaquant de l'Atlético, Griezmann en est devenu peu à peu le premier défenseur. "Sa principale qualité, c'est son humilité", avance son coéquipier brésilien, Filipe Luis. "Jamais il ne passe avant l'équipe. Il veut toujours gagner (…) Il n'arrête pas de grandir et il n'a pas de limites."

Un talent multi-facettes. Des limites, Griezmann ne semble pas (ou plus) en avoir en termes de dévouement. Avec 105,812 kilomètres, il est l'attaquant qui a parcouru le plus de distance cette saison en Ligue des champions, devant l'Allemand Thomas Müller (103,413 km), qu'il retrouvera face à lui mercredi soir.

Mais on ne devient pas un élément clé de l'une des meilleures équipes d'Europe par la seule résistance physique. Griezmann, c'est également un indéniable talent balle au pied. "Il est malin, vif, très rapide, cherche les espaces libres et les déviations surprenantes, le tout servi par un superbe pied gauche", insiste David Ginola dans l'hebdomadaire France Football, qui consacre sa Une au joueur de l'Atlético, mardi. "Il mesure seulement 1,76 m, mais il prend beaucoup d'ampleur dans le jeu." Dans le jeu, et dans les airs aussi, comme l'a montré son but de la tête contre le Barça.

Griezmann ouvre le score face au Barça, en quarts de finale retour :


La vie en Bleu. "Il ajoute en plus de la réussite sur coup franc", ajoute Ginola. Les supporters des Bleus ont pu s'en rendre compte le mois dernier, avec sa magnifique frappe enroulée aux Pays-Bas (victoire 3-2).

Griezmann signe un splendide coup franc face aux Pays-Bas :


Car non content d'être devenu l'une des figures de l'Atlético, Griezmann s'est également imposé comme l'un des visages des Bleus. Sélectionné pour la première fois à l'approche du dernier Mondial, en mars 2014, "Grizi" a été ces deux dernières années l'un des joueurs les plus utilisés par Didier Deschamps, qui ne l'a jamais ménagé dans ses commentaires, comme a pu le faire également Simeone d'ailleurs. Au fil de ses 26 sélections, Griezmann a progressé, pour devenir le seul élément indiscutable de l'attaque des Bleus, privée de Karim Benzema, empêtré dans son affaire de chantage à la "sextape" avec Mathieu Valbuena, lui-même en méforme cette saison du côté de Lyon.

Un retour en grâce. Impliqué dans son club, vaillant sur le terrain, Griezmann a tout pour être la star n°1 de l'équipe de France, même si lui non plus n'a pas été épargné par les affaires au cours de sa jeune carrière. En octobre 2012, il avait fait partie de la virée en taxi des Espoirs tricolores, alors en pleine campagne de qualification pour leur Euro. Il avait été suspendu de toute sélection pour treize mois. Griezmann, devenu le deuxième joueur préféré des Français derrière Hugo Lloris selon un récent sondage, semble avoir appris de son erreur et, de ses interventions au micro à sa coupe de cheveux, tout est devenu plus sage et plus carré. Peut-être est-ce là la conséquence de sa paternité. Ou de la volonté de ne pas se disperser alors qu'approche une fin de saison diablement excitante…