Ligue des Champions : après le tirage au sort, quelles chances pour le PSG, l'OL et Monaco ?

  • A
  • A
Ligue des Champions : après le tirage au sort, quelles chances pour le PSG, l'OL et Monaco ?
Pour les clubs français, il y a des raisons d'y croire. @ AFP
Partagez sur :

PASSÉS AU CRIBLE - Voici ce que l'on peut attendre du PSG, de l'OL et de Monaco lors des phases de poules de la Ligue des Champions. 

Le tirage au sort a livré son verdict : notre trio français a plutôt été épargné, jeudi à Monaco lors de la constitution par l'UEFA des huit poules de cette édition 2016-2017 de la Ligue des Champions. Le PSG affrontera entre autres Arsenal (groupe A), l'Olympique Lyonnais devra batailler avec la Juventus Turin (groupe H), tandis que Monaco retrouvera Tottenham dans un remake des poules de la dernière Ligue Europa (groupe E). Qu'en est-il des chances de qualification des clubs français ? Europe 1 passe au crible les poules respectives du PSG, de l'OL et de Monaco.

  • Paris Saint-Germain (groupe A) : le seul obstacle s'appelle Arsenal

La composition de la poule. Le PSG, champion de France et donc automatiquement tête de série, a hérité d'Arsenal, l'un des cadors du championnat anglais, ainsi que de deux équipes beaucoup plus abordables : les Suisses du FC Bâle et les Bulgares de Ludogorets.

Le bilan du PSG contre ses adversaires. Étonnamment, le PSG version qatarie n'a toujours pas affronté le mythique club dirigé par Arsène Wenger. Pire, les Parisiens ne se sont frottés qu'une seule fois à Arsenal en compétition. Une opposition qui remonte à 1994, en demi-finales de la Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupes. Après un match nul au Parc des Princes (1-1), le PSG s'était incliné au retour (0-1). Pas sûr toutefois que cela pèse dans les esprits en 2016. En revanche, les Parisiens n'ont jamais rencontré ni les Bâlois, ni les Bulgares en compétition.

Notre prono : 1ère place. Sur le papier, tout devrait se jouer entre les deux gros de ce groupe A pour la première place. Dans cette double opposition, on imagine les deux clubs se rendre coup pour coup, avec une victoire chacun à domicile. Mais il ne faudrait pas sous-estimer le FC Bâle, présent depuis longtemps à ce stade de la compétition. Et à ce petit jeu-là, on miserait bien sur une déroute d'Arsenal en Suisse, ce qui donnerait à Paris la première place du groupe A.

  • Olympique lyonnais (groupe H) : deux gros morceaux à négocier

La composition de la poule. L'Olympique lyonnais, dauphin du PSG en 2016, n'a pas hérité du groupe le plus aisé. La Juventus se présente en très confiant champion d'Italie, et le FC Séville en imposant vainqueur de la Ligue Europa. Conséquence : il ne faudra pas rater son opposition contre le petit poucet du groupe : le Dinamo Zagreb.

Le bilan de l'OL contre ses adversaires. Contre la Juventus, les Lyonnais devront oublier leur mésaventure de 2014. En quarts de finale de la Ligue Europa, les Italiens avaient dominé des "Gones" un peu limités, avec deux défaites à la clé (0-1 et 1-2). Ce fut d'ailleurs la seule opposition entre les deux clubs. Si l'opposition contre Séville sera une première, celle contre le Dinamo Zagreb devrait rappeler des bons souvenirs du côté de Gerland. Lors de la Ligue des Champions 2011-2012, les Lyonnais avaient retrouvé les Croates en poules : ils avaient facilement remporté l'aller en France (2-0), avant d'écraser le match retour à Zagreb, d'un mémorable 7-1 !

Notre prono : 2ème place à l'arrachée. On ne peut pas le cacher : ce sera très difficile pour l'OL. Contre une Juventus renforcée depuis l'été, on n'imagine mal les Lyonnais gagner le moindre point. À l'inverse, le Dinamo Zagreb devrait leur sourire sans problème. Tout se jouera contre donc contre Séville, avec deux rencontres très serrées en perspective. Deux matches nuls ne sont pas inimaginables. En espérant passer à la différence de buts, ou grâce à un faux-pas sévillan en Croatie. 

  • AS Monaco (groupe E) : un très bon coup à jouer

La composition de la poule. Comme en 2014, Monaco s'en tire bien. Au programme, un groupe E très homogène avec le CSKA Moscou - champion de Russie -, Tottenham et le Bayer Leverkusen, déjà présent dans les groupe de l'ASM il y a deux ans. Des matches équilibrés en perspective. 

Le bilan de Monaco contre ses adversaires. L'ASM a une revanche à prendre contre Tottenham. Placés avec les Spurs en phases de poules de Ligue Europa l'année dernière, les Monégasques avaient certes résisté à l'aller (1-1), avant de sombrer à Londres (1-4). Contre Leverkusen, le bilan est beaucoup plus positif : un match nul et surtout trois victoires, dont deux en Ligue des Champions 2014-2015, à chaque fois sur le score de 1-0. Enfin, il faudra être prudent contre Moscou, les deux équipes ne s'étant encore jamais affrontées.

Notre prono : 2ème place. Ce groupe équilibré, c'est exactement ce qu'il faut à Monaco. Sous les ordres du tacticien Leonardo Jardim, on fait confiance aux Monégasques pour ne pas faire d'erreur, en se basant sur leur solidité défensive avant tout. Si tout se passe pour le mieux, on n'aura pas forcément le plus grand spectacle, mais ce sera bien assez pour accrocher l'une des places qualificatives.