Ligue des champions : à Madrid, les supporters ne craignent pas du tout le PSG

  • A
  • A
Ligue des champions : à Madrid, les supporters ne craignent pas du tout le PSG
@ Julien Froment/Europe 1
Partagez sur :

Bien qu'en difficulté dans le championnat espagnol, le Real Madrid affiche une confiance à toute épreuve avant de rencontrer les Parisiens, mercredi, en huitièmes de finale de la Ligue des champions.

J-1 avant Real Madrid-PSG, le choc des huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Le club espagnol, en souffrance en championnat et éliminé en Coupe nationale, n'a plus que la reine des compétitions de clubs pour sauver sa saison. Même si le PSG a de sacrés arguments à faire valoir, les aficionados espagnols sont plutôt sereins, comme a pu le constater notre envoyé spécial.

Les supporters confiants. Devant l'imposant stade Santiago Bernabeu, les bus et les touristes défilent à longueur de journée. À Madrid, le Real est un monument que l'on visite, au même titre que les musées. Les supporters sont d'ailleurs unanimes : l'une des forces du club, c'est son histoire. Pour eux, pas de doute : l'historique Real Madrid éliminera le nouveau riche Paris Saint-Germain. "Paris, c'est bien… Mais on a plus d'expérience. On sait comment jouer. Paris, c'est trop artificiel", estime un Madrilène. "Madrid n'est pas au mieux, mais j'ai confiance. C'est la coupe d'Europe, on connaît. On n'a vraiment pas peur du PSG", renchérit un supporter. "On est à Madrid, sur les terres d'un club de champions ! On est la meilleure équipe du 20e siècle. Madrid, c'est la finale !", s'enthousiasme un autre. Une confiance visiblement à toute épreuve.

Les places s'arrachent à prix d'or. Ici, les médias ne parlent déjà plus que du match à venir. Et la folie va bien au-delà de la ville. Des supporters du monde entier espèrent assister à la rencontre, à l'instar de ce fan canadien qui cherche désespérément une place. "En 37 minutes, c'était 'sold-out'. On va essayer d'avoir des tickets le jour-même. Sinon, on ira dans un bar", se désole-t-il d'avance. Au marché noir, le précieux sésame se monnaie en moyenne à plus de 450 euros. Le billet record a même atteint plus de 24.000 euros.