Ligue 2 : Casanova écarté, Sikora au chevet de Lens

  • A
  • A
Ligue 2 : Casanova écarté, Sikora au chevet de Lens
Les Sang et Or (19e) sont déjà décrochés au classement, à douze points des leaders, Le Havre et Reims.@ AFP / PHILIPPE DESMAZES
Partagez sur :

Après quatre défaites consécutives en Ligue 2, l'entraîneur du RC Lens Alain Casanova a été suspendu par son club dimanche et devrait être remplacé par Eric Sikora.

Le RC Lens, en pleine tourmente faute de résultats en Ligue 2, a annoncé dimanche la suspension de son entraîneur Alain Casanova, qui devrait être remplacé par Eric Sikora.

Sikora jusque-là entraîneur de la réserve. Le technicien de 55 ans est "provisoirement dispensé d'activité", précise le club, qui indique également qu'une conférence de presse aura lieu lundi à 12h "en présence du président Gervais Martel et d'Eric Sikora", jusqu'ici entraîneur de la réserve. Le nom de l'ex-latéral historique de 49 ans circulait depuis plusieurs jours. Figure du club, où il a évolué de 1985 à 2004, l'ancien joueur avait déjà assuré un intérim au poste d'entraîneur de septembre 2012 à mai 2013.

"Il faut redresser le club". Samedi, Lens a enregistré face à Brest sa quatrième défaite en quatre matches et a vu des supporters mécontents envahir le terrain, provoquant l'interruption de la rencontre pendant quinze minutes. Alain Casanova, dont le staff est également suspendu, est sous le feu des critiques depuis plusieurs matches. Des "Casa démission" avaient déjà fusé de la tribunes visiteurs il y a une semaine à Sochaux après la défaite des Lensois (3-2). Les Sang et Or (19e), qui avaient pourtant manqué de peu la montée en Ligue 1 la saison dernière, sont déjà décrochés, à douze points des leaders, Le Havre et Reims. "La situation est très préoccupante pour lui (Casanova), mais surtout pour le club", a reconnu le président du club Gervais Martel samedi soir. "La chose la plus importante c'est le RC Lens. Personne n'est irremplaçable, le sujet n'est pas là. Il faut redresser le club", a-t-il insisté, donnant du crédit au départ de Casanova.