Foot - Ligue 1 : le bus de Lyon caillassé, 11 interpellations à Marseille et un triste 0-0

  • A
  • A
Foot - Ligue 1 : le bus de Lyon caillassé, 11 interpellations à Marseille et un triste 0-0
@ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

Dans ce qui devait être l'affiche de cette cinquième journée, Marseille et Lyon se sont quittés bons amis au terme d'un match décevant (0-0) dimanche soir.

L'Olympico n'a pas tenu toutes ses promesses. Qu'il soit épique sportivement, comme lors du cinq partout de la saison 2009/2010, ou bouillant en tribunes, comme lors de la saison passée au Vélodrome, l'affrontement entre Marseille et Lyon est souvent passionnant. Ce ne fut pas le cas dimanche soir, où les deux formations ont proposé un spectacle limité soldé par le bus de l'Olympique lyonnais caillassé et et 11 personnes interpellées aux abords du stade.

Aucun blessé n'est à déplorer. Selon le préfet de police des Bouches-du-Rhône Laurent Nuñez, onze personnes ont été interpellées dont deux pour usage de fumigènes, quatre pour jets de projectiles, trois pour vente à la sauvette et deux pour outrages à personne dépositaire de l'autorité publique. Il n'y a pas eu d'autre incident que le caillassage du bus des joueurs lyonnais, a précisé Laurent Nunez. "Le bus des joueurs de l'OL a été caillaissé, une vitre a été cassée, mais il n'y a pas eu de blessé", avait précisé la police. Le bus a été attaqué "juste avant le rond-point du Prado", tout près du stade.

"C'était assez impressionnant car on a entendu un gros bruit", a pour sa part témoigné l'entraîneur de Lyon, Bruno Genesio, après le match nul contre Marseille (0-0). "Mais on était dans notre match, je ne pense pas qu'on ait été perturbé. On peut regretter le manque de sécurité quand on arrive dans une enceinte sportive", a déploré le technicien. La forte rivalité OM-OL avait incité la préfecture de police a interdire le déplacement des supporters lyonnais pour ce match au sommet de la 5e journée de Ligue 1, et à conseiller à l'OL de ne pas venir avec son bus griffé à ses couleurs "afin d'éviter les éventuels jets de projectiles".

Lyon constant dans la construction. Cela n'a pas empêcher les autre supporters de se passionner pour le match. Pour la première du prochain propriétaire de l'OM Frank Mc Court en tribunes, l'équipe phocéenne a d'abord fait le dos rond face aux offensives lyonnaises. Très remuants dans leurs couloirs, Rybus et Rafael ont apporté le danger, tandis que Tolisso, auteur d'une tête sur la barre et Darder ont bien tenu le ballon dans le cœur du jeu. 

Un but annulé. Pas grand chose à signaler dans un match marqué par un nombre de frappes manquées incalculables. Trois tirs cadrés seulement en 90 minutes, dont cette banderille de Sergi Darder, qui finit au fond des filets de Pelé (34e). Malheureusement pour l'OL, Cornet, en position de hors-jeu, gène le portier marseillais. But annulé à juste titre donc.

Njie manque la balle de match. Derrière, il faut attendre les dernières minutes pour voir Njie manquer son face-à-face contre Lopes. En seconde période, les Lyonnais, sûrement usés par leur belle victoire contre Zagreb en milieu de semaine, ont décliné. Les deux protagonistes sont donc rentrés aux vestiaires la tête basse, car le résultat n'arrange personne. Lyon est englué à la 9ème place, à trois points du PSG. Marseille est 15ème.