Ligue 1 : Saint-Etienne enfonce Lille, désormais dernier du championnat

  • A
  • A
Ligue 1 : Saint-Etienne enfonce Lille, désormais dernier du championnat
La joie de Robert Beric, auteur de l'ouverture du score contre Lille. @ JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :

Les Verts ont battu le LOSC (3-1), dimanche en match décalé de la 7e journée. Les Lillois, qui vivent un début de saison catastrophique, tombent à la dernière place.

L'AS Saint-Etienne plonge Lille dans la crise. Les Verts, réalistes en seconde période, ont battu des Lillois terriblement malchanceux, dimanche après-midi en match décalé de la 7e journée (3-1). Avec cette nouvelle défaite, le LOSC tombe à la dernière place du classement et poursuit son début de saison cauchemardesque. A l'inverse, l'ASSE remonte à la 7e place (12 points), à deux points de Toulouse, 3e. 

Lille rattrapé par ses démons. Lille avait pourtant dominé les débats en première période. Lopes a touché la barre dès le début de la partie (8e), avant que Ruffier ne sauve magnifiquement une tête d'Eder (21e). Mais les "Dogues" ont été rattrapés par leurs démons juste avant la mi-temps : Béria, le défenseur lillois, s'est fait expulser pour un deuxième carton jaune après avoir mis la main sur un ballon anodin. Cette réduction numérique a plombé le LOSC, jusqu'ici pourtant dominateur et supérieur à des Verts encore une fois bien pâles. 

Le chef d'oeuvre des Verts. Sans génie dans le jeu, Saint-Etienne a néanmoins fait preuve d'un froid réalisme pour crucifier son adversaire. Robert Beric a libéré le "Chaudron" sur une action de classe, une frappe en pivot en pleine lucarne à l'heure de jeu (63e). Dix minutes plus tard, l'ASSE a cette fois enchanté ses supporters d'une sublime action collective. Sur le côté droit, les Stéphanois ont enchaîné les passes en une touche pour décaler le jeune Nordin, buteur pour son premier match en Ligue 1 (72e). 

Civelli a bien réduit la marque (80e), mais, comme un symbole, le LOSC s'est définitivement noyé dans le temps additionnel, encaissant un troisième but par Roux (93e). Lille, place forte du championnat, nage bel et bien en plein cauchemar.