Ligue 1 : le PSG limite la casse contre Nice

  • A
  • A
Ligue 1 : le PSG limite la casse contre Nice
Les Niçois pensait avoir fait le plus dur, en menant 2-0 à la pause.@ AFP
Partagez sur :

Menés 2-0 à la pause, les Parisiens ont dû se contenter du match nul face à l'OGC Nice (2-2), dimanche soir au Parc des Princes, en clôture de la 17ème journée.

C'est un moindre mal. Le Paris SG et l'OGC Nice ont été contraints de partager le point du match nul (2-2), dimanche soir, en clôture de la 17ème de Ligue 1. Avec ce troisième match consécutif sans succès, le club de la capitale reste relégué à quatre points de la tête, occupée par son adversaire du soir.

Paris a eu peur... Le Gym pensait avoir fait le plus dur, en menant 2-0 à la pause, sur ses deux seuls tirs cadrés de la première période. C'est d'abord Wylan Cyprien qui lançait les siens d'un coup franc imparable à un peu plus de vingt mètres (32e). L'ancien Lensois marquait là son cinquième but en Ligue 1, contre le cours du jeu. Mais, après un raté d'Edinson Cavani devant le but (40e), la fébrilité parisienne se faisait un peu plus sentir. Juste avant la pause (45e+3), le jeune Alassane Pléa, parfaitement servi par Dalbert depuis le côté gauche, parvenait à se faufiler entre la charnière brésilienne du PSG composée de Marquinhos et Thiago Silva, pour ajuster le gardien adverse et inscrire son dixième but de la saison.  

...et Nice aussi. Les Parisiens avaient alors 45 minutes pour renverser la tendance et s'éviter un troisième match sans victoire, après une défaite à Montpellier (3-0) en championnat puis un match nul contre Ludogorets (2-2) en Ligue des champions. Les joueurs d'Unai Emery n'ont eu besoin que de 55 secondes pour se remettre dans le sens de la marche, grâce au 15e but de son "goleador" Edinson Cavani, bien servi dans les six mètres par Serge Aurier. Avant son 16e, un quart d'heure plus tard (60e), suite à une erreur de Yoann Cardinale et de Dante. L'Uruguayen, en position de hors-jeu, se voyait en revanche refuser – logiquement – le triplé (74e). Le score n'a alors pas bougé, malgré quelques tentatives parisiennes en fin de rencontre.

Le Paris SG, qui reste troisième à quatre points de Nice, est encore loin de respirer la sérénité. Mais au moins, il n'a pas la tête plongée en pleine crise.