Ligue 1 - Lyon : pourquoi les supporters s’en prennent à Lacazette

  • A
  • A
Ligue 1 - Lyon : pourquoi les supporters s’en prennent à Lacazette
Alexandre Lacazette a subi les foudres du Parc OL.@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Les ultras lyonnais ont déployé mercredi soir une banderole hostile à leur attaquant star, à qui ils reprochent d’avoir exprimé sa volonté de quitter le club il y a quelques jours. 

Une drôle d’atmosphère a régné au Parc OL, mercredi soir lors de la rencontre de Ligue 1 contre Nancy. Malgré la large victoire de leurs protégés (4-0), les supporters ont multiplié les démonstrations d’hostilité, entre banderoles et sifflets, contre leurs propres joueurs. Un homme a subi une grande partie des foudres du public lyonnais : Alexandre Lacazette, l’attaquant star de l’OL, à qui il est reproché d’avoir exprimé ses envies de départ. Récit de ces quelques jours qui ont ébranlé la maison OL.   

  • Acte 1 : Lacazette exprime ses envie de départ dans une interview

Si les supporters lyonnais en veulent au meilleur buteur de leur club (19 buts cette saison), c’est à cause d’une interview diffusée dimanche au Canal Football Club, juste avant le derby contre Saint-Étienne. Alexandre Lacazette y exprime (une nouvelle fois) son envie de partir de son club formateur. "Je pense que le bon moment est arrivé. Je pense que cet été c'est le moment où il faudra changer d'air et voir autre chose", a expliqué l’avant-centre.

  • Acte 2 : un derby totalement raté

Plus que l’expression de ses envies d’ailleurs, le timing de l’interview d’Alexandre Lacazette a suscité la colère des supporters lyonnais. Car quelques minutes après la diffusion de l’entretien, l’OL s’est incliné dans les grandes largeurs contre "l’ennemi", l’AS Saint-Étienne, dans le derby (2-0). Une troisième défaite de suite toutes compétitions confondues pour l’OL qui n’a visiblement pas, mais alors pas du tout été digérée par les fans lyonnais.

  • Acte 3 : les supporters ciblent leur attaquant

Trois jours après la défaite à Saint-Etienne, le public du Parc OL a clairement affiché son courroux. Les ultras, massés dans le virage nord, ont déployé plusieurs banderoles contre leurs propres joueurs. L’une d’entre elle a même clairement ciblé Alexandre Lacazette. "Avant de parler de vos envies d’ailleurs, faites gagner votre club formateur", a-t-on pu lire, dans une allusion à peine voilée à l’attaquant de l’OL (et dans une moindre mesure envers Corentin Tolisso et Nabil Fekir). Même le bon match de Lacazette, auteur d’un but et d’une passe décisive, n’a pas calmé les fans lyonnais. Une bonne partie du stade a ainsi sifflé l’attaquant lors de son remplacement à la 76e minute de jeu.

  • Acte 4 : il faut sauver le soldat Lacazette

Cette passe d’armes entre Lacazette et son propre public a secoué toute la maison lyonnaise. Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, est monté au créneau pour défendre son attaquant. "Il est détruit psychologiquement par ce qu'il s'est passé et ce, sur un malentendu. Ça me fait de la peine", a expliqué le boss lyonnais, imité dans son opération de sauvetage par l’entraîneur Bruno Genesio et le capitaine Maxime Gonalons. Alexandre Lacazette, lui, s’est refusé à tout commentaire. Sa seule réaction : retweeter tous les messages de sympathie et de soutien sur son compte Twitter, comme pour montrer que tous les supporters lyonnais ne lui en veulent pas. Le prochain match au Parc OL, le 19 février prochain contre Dijon, promet d’être mouvementé.