Ligue 1-OGC Nice : pourquoi il faut annuler le carton rouge de Mario Balotelli

  • A
  • A
Ligue 1-OGC Nice : pourquoi il faut annuler le carton rouge de Mario Balotelli
L'incompréhension de Mario Balotelli lors de son expulsion contre Lorient, dimanche. @ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

L’Italien, auteur du but de la victoire niçoise contre Lorient (2-1), a été expulsé quelques minutes plus tard pour un deuxième carton jaune très sévère. 

En quelques minutes, "Super Mario" est passé d’une immense joie à l’incompréhension la plus totale. La star italienne a offert la victoire à Nice contre Lorient (2-1), d’une sublime frappe en pleine lucarne à la 86e, lors de la 8e journée de Ligue 1, avant d’être sévèrement averti une seconde fois à la 92e, pour une toute petite altercation avec le défenseur lorientais Steven Moreira.

Résultat : une expulsion pour Balotelli, qui devrait donc manquer le choc contre Lyon, le 14 octobre prochain. Il reste cependant une possibilité de le voir défier les jeunes Lyonnais : que la commission de discipline revienne sur la décision arbitrale. Voici pourquoi, selon nous, il faut absolument annuler le carton rouge de "Super Mario".

La vidéo de l’expulsion de Mario Balotelli (à partir de 2’ 30")

  • Cette fois, il n’a vraiment rien fait

Si Balotelli a une réputation sulfureuse, il l’a largement mérité (on ne va pas vous refaire la liste des coups de sang). Mais vraiment, contre Lorient, il a pour une fois été davantage victime que coupable. À la lutte sur le côté gauche avec Steven Moreira, les deux joueurs se sont toisés du regard, plus par défi que par réelle animosité. Pas un mot prononcé par Balotelli, ni même l’esquisse d’un geste  de mauvaise humeur. Et pourtant, l’arbitre, Monsieur Thual, lui inflige un deuxième carton jaune.

Alors, messieurs de la commission discipline, faites comme vos confrères de la Ligue des champions avec Marco Verratti. Le Parisien, expulsé contre Arsenal pour un deuxième carton jaune après un accrochage avec Olivier Giroud, avait été blanchi après visionnage des images.

  • Pour ne pas rompre sa dynamique… tant qu’elle dure

Avec sa frappe magnifique contre Lorient, l’attaquant niçois totalise désormais cinq buts en seulement… trois rencontres. Ajoutez à cela un but en Ligue Europa, et vous obtenez un début de saison totalement fou. De là à dire que Mario est vraiment redevenu "Super", il est un pas qu’on ne franchira pas. Mais l’Italien marche clairement sur l’eau en ce moment, capable de marquer malgré une condition physique encore précaire et une implication dans le jeu parfois douteuse.

Alors, quand il joue à ce niveau-là, et qu’il nous régale avec des gestes techniques et des buts sublimes, il faut en profiter. Et donc ne pas s’en priver à cause d’un deuxième carton jaune un peu stupide. Parce qu’avec Mario, on peut vite passer de l’admiration la plus béate à l’agacement le plus complet…

  • La Ligue 1 a besoin de lui… tant qu'il est encore là

Avec le départ de Zlatan, la Ligue 1 a perdu son plus beau melon. Heureusement, Mario est arrivé à point nommé pour remplir (un peu) l’espace laissé libre par le Suédois. Charismatique, fantasque, doué, et accessoirement capable d’en planter deux à l’Allemagne en demi-finales de l’Euro 2012, Balotelli remplit tous les critères d’une star. Mais hormis au PSG, peu d’étoiles brillent dans le championnat de France. Alors ce serait vraiment ballot de se passer de Mario, même pour un seul match. Parce qu’à ce rythme-là, pas sûr qu’il foule très longtemps les pelouses de l’Hexagone…

  • On veut le voir défier Fekir

Surtout, si l’attaquant niçois reste suspendu, on ne pourra pas le voir à l’œuvre pour LE choc de la prochaine journée de Ligue 1, le 14 octobre prochain entre le Gym (1er avec 20 points) et l’OL (5e avec 13 points) de Nabil Fekir, autre joueur "frisson" du championnat de France. Avec eux deux sur le terrain, ce serait deux fois plus de plaisir. Messieurs de la commission de discipline, si vous nous lisez…

Selon L'Equipe.fr, l'arbitre de la rencontre, Olivier Thual, aurait reconnu son erreur. Mario Balotelli aurait ainsi de grandes chances d'être disculpé par la Commission de discipline de la Ligue de foot professionnelle, qui se réunit jeudi.