Ligue 1 : Montpellier surprend Saint-Étienne dans le Chaudron

  • A
  • A
Ligue 1 : Montpellier surprend Saint-Étienne dans le Chaudron
Les Montpelliérains reviennent à deux points de Saint-Etienne grâce à leur victoire.@ JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Partagez sur :

En ouverture de la 10ème journée de Ligue 1, les joueurs de Montpellier se sont imposés sur la pelouse des Verts de Saint-Étienne, inefficaces devant les cages héraultais.

Trop irréguliers, les Verts de Saint-Etienne réalisent une mauvaise opération en ouverture de la 10e journée de Ligue 1 avec une défaite à Geoffroy-Guichard contre Montpellier (0-1). Une nouvelle fois trop approximatifs dans leur jeu malgré l'activité de Rémy Cabella, dangereux deux fois (63ème, 86ème) devant un Benjamin Lecomte une nouvelle fois déterminant, et une reprise de la tête heurtant la barre de Vincent Pajot (62), les Stéphanois sont logiquement tombés sur une équipe en forme du championnat.

Saint-Etienne toujours devant au classement. Déjà battus par Paris Saint-Germain (3-0) et Troyes (2-1), ils s'inclinent pour la troisième fois de la saison. Les Héraultais, de leur côté, se hissent au 8e rang (15 points) à deux longueurs des Verts (3e). Ils restent sur une bonne série de cinq matches sans défaite, avec trois victoires et deux résultats nuls face au PSG et à Monaco.

Mbenza buteur. C'est Isaac Mbenza qui a donné un avantage décisif aux Montpelliérains en reprenant en deux temps, malgré l'intervention de Stéphane Ruffier, un centre délivré de l'aile droite par Nordi Mukiele (21ème). Un peu auparavant, Gabriel Silva avait sauvé les Verts en contrant une belle tentative de ce même Mbenza (18ème), lequel a encore obtenu une belle occasion avec une tentative repoussée du pied par Ruffier (56ème).

Fond de jeu inquiétant côté stéphanois. Après plusieurs matches médiocres, la sanction est tombée pour l'ASSE, toujours privée de son défenseur central et capitaine Loïc Perrin, qui perd pour la première fois de la saison à domicile. Et ce malgré une assez nette domination, totalement stérile, faute d'une animation offensive suffisamment fluide, au cours d'une rencontre pauvre en occasions franches. De son côté, Montpellier, bien organisé et déterminé, s'est montré très solide notamment au plus fort de la pression stéphanoise en fin de partie, et quelques contres héraultais auraient certainement pu être mieux négociés. Mardi les Montpelliérains joueront à Guingamp en Coupe de la Ligue et Saint-Etienne, mercredi à Strasbourg.