Ligue 1 : Lyon bat Monaco, Nice champion d’automne

  • A
  • A
Ligue 1 : Lyon bat Monaco, Nice champion d’automne
Mathieu Valbuena a inscrit le deuxième but lyonnais contre Monaco. @ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

Les Lyonnais se sont imposés sur la pelouse de l’ASM (3-1), offrant du même coup le titre de champion d’automne à l’OGC Nice. 

Au terme d’un magnifique match et d’un combat de tous les instants, l’Olympique lyonnais a réalisé un petit exploit en s’imposant sur la pelouse de l’AS Monaco (3-1), dimanche soir en clôture de la 18e journée de Ligue 1. L’OL (4e, 31 pts) en profite ainsi pour recoller au trio de tête, à cinq points du PSG (3e, 36 pts), mais avec un match de retard.

Les Lyonnais ont également fait le bonheur de l'OGC Nice, assuré d’être champion d’automne avant la 19e journée grâce à cette défaite monégasque. Les Niçois (43 pts) possèdent désormais quatre points d'avance sur Monaco, deuxième (39 pts). 

Le pétage de plombs de Benjamin Mendy. Peu de monde aurait parié sur une victoire de l'OL, inconstant depuis le début de la saison et qui restait sur une élimination en huitièmes de finale de Coupe de la Ligue, face à une équipe de Monaco irrésistible depuis plusieurs semaines. Les Lyonnais ont pourtant parfaitement débuté la partie, ouvrant le score d'une frappe enroulée de Rachid Ghezzal peu avant la demi-heure de jeu (29e). 

Meilleur dans la circulation du ballon, solide défensivement, Lyon a également mis énormément d'impact dans un match d'une rare intensité, au point de faire péter les plombs à Benjamin Mendy. Après un duel avec Corentin Tolisso, le jeune latéral monégasque a totalement craqué en agressant le Lyonnais d'un coup de pied par derrière. Un geste stupide logiquement sanctionné d'un carton rouge juste avant la mi-temps (39e).  

Lacazette s'est fait pardonner. Réduit à 10 contre 11, Monaco a bien failli couler en début de seconde période. Alexandre Lacazette a vu son penalty être arrêté par Danijel Subasic, le gardien monégasque (56e), mais ce n'était que partie remise. Dix minutes plus tard, Mathieu Valbuena a donné deux buts d'avance à l'OL grâce à une reprise de volée du droit sur un centre de Ghezzal (65e). 

Touché, Monaco a cependant immédiatement réagi en réduisant le score cinq minutes plus tard, après un cafouillage dans la surface lyonnaise conclu par Tiémoué Bakayoko (70e). Mais Lyon, enfin revenu à son niveau, a baissé le rideau, avant d'infliger un troisième but en toute fin de rencontre par Alexandre Lacazette (87e). A l'image de son attaquant vedette, l'OL s'est fait pardonner son début de saison délicat. Et peut désormais songer au podium, un rêve illusoire il y a encore quelques semaines.