Ligue 1 : l'OM revient sur terre

  • A
  • A
Ligue 1 : l'OM revient sur terre
@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

Les Marseillais ont perdu à Guingamp vendredi soir (2-0).

Dur retour à la réalité. Euphorique depuis l'arrivée de Michel comme entraîneur et le carton réalisé contre Troyes (6-0) samedi dernier, l'Olympique de Marseille a perdu (2-0) chez le dernier Guingamp, vendredi en match avancé de la 4e journée de Ligue 1.

On prend les mêmes... Michel avait décidé de reconduire exactement le même onze de départ que contre Troyes au coup d'envoi, peut-être dans l'espoir de rester sur la lancée de sa première semaine idyllique à la tête de l'OM. Malheureusement pour lui, son équipe s'est montrée bien moins efficace et inspirée que lors de sa deuxième période de rêve au Vélodrome.

Si Rémy Cabella a montré une belle activité pour organiser le jeu en milieu de terrain, Abdelaziz Barrada n'a pas pesé du tout, et Romain Alessandrini a à peu près tout raté sur son côté. Alessandrini a surtout oublié trop souvent Javier Manquillo qui a multiplié les excellents appels côté droit presque sans jamais être servi. Dans ces conditions, difficile pour Michy Batshuayi de toucher le ballon. Cela n'a pas empêché l'attaquant belge d'être le joueur le plus dangereux de l'OM. A un quart d'heure de la fin, il se créait une énorme occasion d'égaliser en transperçant la défense rouge et noir, mais butait sur Lössl bien sorti (75e). Les Marseillais ont ensuite poussé pour obtenir au moins le nul, mais se sont heurtés à un solide mur guingampais.

Dès la première minute, l'En-Avant aurait pu prendre les devant sur un pénalty indiscutable à la suite d'une faute de Lassana Diarra sur un Jimmy Briand excellent. Sloan Privat, en panne de confiance, était chargé de tirer le coup de pied arrêté, sans doute dans l'espoir de le relancer, mais sa prise d'élan timide suivie d'une frappe trop molle du plat du pied était facilement repoussée par Steeve Mandanda.

L'avant-centre prêté par le club belge de La Gantoise se rachetait en ouvrant le score sur une offrande de Briand, qui avait résisté aux retours de Manquillo et Nkoulou avant de le servir devant le but vide (1-0, 72e). A la toute dernière minute, Nicolas Bénézet, lui aussi très en vue, enfonçait le clou d'une belle frappe du gauche que Mandanda effleurait, mais voyait entrer le long de son poteau gauche (2-0, 89e).

"Quelques chose auquel nous ne nous attendions pas". "On a perdu beaucoup de duels individuels, pas seulement défensifs, mais aussi pour la possession du ballon et ça a été très difficile de reprendre le contrôle du ballon", a admis Michel après la rencontre. "C'est quelque chose auquel nous ne nous attendions pas et au cours de cette semaine nous avons rapidement pu voir ce dont nous sommes capables en bien comme en mal".

Les joueurs guingampais, de leur côté, se sont offerts un bol d'air en mettant fin à une série de huit défaites face aux Phocéens, qu'ils talonnent au classement (13e et 14e).