Ligue 1 : l’OM renverse Troyes après un nouveau match fou

  • A
  • A
Ligue 1 : l’OM renverse Troyes après un nouveau match fou
La joie des Marseillais, vainqueurs à Troyes. @ FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :

Les Marseillais, menés par deux fois, ont remporté une importante victoire en fin de match, dimanche après-midi à Troyes (3-2).

L’OM est insubmersible ! Quatre jours après leur folle qualification en demi-finales de la Ligue Europa, les Marseillais ont offert à leurs supporters un nouveau succès homérique, dimanche après-midi à Troyes (3-2) lors de la 33e journée de Ligue 1. Les Phocéens, menés par deux fois, ont réussi à totalement renverser la partie dans le dernier quart d’heure, avec l’égalisation de Kostas Mitroglou (75e) puis le but libérateur signé Florian Thauvin (85e).

Ce succès obtenu à l’arrachée permet à l’OM de rester quatrième à égalité de points avec Lyon (66 chacun), seulement devancé à la différence de but. Avec ce mental-là, il faudra compter jusqu’au bout sur Marseille dans la course à la troisième place, qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. 

Mitroglou et Thauvin, ces héros. Les Marseillais avaient pourtant très mal débuté. Comme contre Leipzig jeudi soir, ils ont encaissé un but dès la première minute, sur une tête croisée de Samuel Grandsir. Dix minutes plus tard, Clinton Njié a égalisé d’une frappe chanceuse, heurtant le poteau avant d’entrer dans les buts troyens (11e). Dès le retour des vestiaires, ils ont à nouveau été surpris par de séduisants Troyens, pourtant 19e et avant-derniers de Ligue 1. Benjamin Nivet a ainsi repris, dans le but vide, une frappe repoussée par Yohann Pelé (49e). 

Mais ce Marseille-là ne s'avoue jamais vaincu, même quand l'arbitre a oublié un penalty flagrant sur Florian Thauvin à la 52e minute. Kostas Mitroglou, entré en jeu peu auparavant, a d'abord égalisé sur une frappe du gauche, après une passe de Dimitri Payet (75e). Puis Florian Thauvin a confirmé son statut de patron avec le but de la victoire, d'une reprise de volée du gauche, sur un centre de la gauche de Jordan Amavi (85e). L'OM, c'est vraiment fou.