Ligue 1 : le PSG tenu en échec à Reims

  • A
  • A
Ligue 1 : le PSG tenu en échec à Reims
Ezequiel Lavezzi essaie de prendre le dessus sur la défense rémoise, samedi après-midi.@ Denis CHARLET/AFP
Partagez sur :

ENCORE NUL - Une semaine après son nul face à Bordeaux, le PSG n'a pas réussi à l'emporter à Reims (1-1).

Le PSG qui survole la Ligue 1 ? Peut-être, mais pas tout de suite. Huit jours après avoir concédé le nul face à Bordeaux, au Parc des Princes (2-2), le PSG a une nouvelle fois été tenu en échec, samedi après-midi, sur la pelouse de Reims, dans le cadre de la 6e journée de Ligue 1. Pas de "boulette" du gardien Kévin Trapp cette fois, mais une insuffisance dans l'engagement et dans le jeu. Pour ce troisième match en huit jours, après le match de Ligue des champions face à Malmö, mardi (2-0), Laurent Blanc avait décidé de faire tourner, avec une équipe remaniée pour moitié et Blaise Matuidi, Angel Di Maria et Edinson Cavani sur le banc.

Cavani répond à Siebatcheu. Cette équipe mixte, qui a rapidement mis le pied sur le ballon, a néanmoins souffert pour se créer des occasions, à l'exception d'un déboulé côté gauche d'Ezequiel Lavezzi, conclu par une petite louche repoussée par Franck Signorino (18e). Titularisé à la pointe de l'attaque, Zlatan Ibrahimovic s'est montré particulièrement maladroit, avec notamment une tête dévissée (62e). Et, finalement, le PSG, qui avait déjà reçu un premier avertissement avec le poteau de Nicolas de Préville en fin de première période, a concédé l'ouverture du score par Nicolas Siebatcheu (83e). Mené, le PSG n'a néanmoins pas eu le temps de trembler. En effet, douze secondes seulement après la reprise du jeu, Edinson Cavani inscrivait son cinquième but de la saison, après une louche de Javier Pastore mais aussi une faute non sifflée d'Ibrahimovic sur Aïssa Mandi (84e). Le score n'évolua pas malgré une dernière tête sur corner de Thiago Silva (89e).

"Je crois que l'équipe a bien joué, il nous a simplement manqué des buts", a considéré Javier Pastore au micro de Canal+. "Nous avons eu la possession de balle, il y a eu beaucoup de changements aujourd'hui. Et puis, on joue toujours contre d'autres équipes, on ne joue pas tous seuls." La réflexion mérite d'être relevée. Rapidement privé de son gardien, Kossi Agassa, touché à une cuisse et remplacé par Johnny Placide, Reims a fait preuve de courage pour obtenir ce point et rester à trois longueurs de son adversaire du soir. Toujours leader avec un point d'avance sur Rennes, le PSG recevra Guingamp mardi soir.