Ligue 1 : le PSG rechute à Guingamp

  • A
  • A
Ligue 1 : le PSG rechute à Guingamp
Le PSG a été surpris sur la pelouse de Guingamp, samedi après-midi. @ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

Les Parisiens, battus sur la pelouse de l'En Avant (2-1), enchaînent un troisième match sans victoire en championnat de France. 

L'embellie parisienne aura été de courte durée. Après une victoire en Coupe de la Ligue contre Lille, le PSG est retombé dans ses travers en s'inclinant à Guingamp (2-1), samedi après-midi lors de la 18e journée de Ligue 1. Ce troisième match consécutif sans victoire en championnat, après une défaite à Montpellier et un nul contre Nice, pourrait être lourd de conséquences pour les hommes d'Unai Emery. Le PSG pourrait ainsi être relégué à 7 points du leader, l'OGC Nice, et à 6 points de Monaco, deuxième, en cas de succès des deux équipes, dimanche. L'En Avant poursuit de son côté sa belle saison, grimpant provisoirement à la quatrième place. 

Deux buts sur les deux premiers tirs cadrés de Guingamp. Malgré de nombreuses occasions en fin de match, le PSG a une nouvelle fois étalé ses limites du moment. A l'inverse, Guingamp a parfaitement saisi sa chance pour s'offrir un succès de prestige. En cinq minutes, l'En Avant a surpris les champions de France, grâce à des buts de Yannis Salibur (66e), d'une frappe du droit au ras du poteau, et Nill De Pauw (70e), après une sublime action collective. Le tout, sur leurs deux premiers tirs cadrés, comme un symbole des difficultés parisiennes.  

Déjà quatre défaite en Ligue 1 pour le PSG. Sonnés, les Parisiens sont enfin sortis de leur léthargie pour tenter de recoller au score. Après un but refusé pour un hors-jeu, Edinson Cavani a réduit la marque sur un centre de Layvin Kurzawa, à dix minutes de la fin (80e). Puis, dans les arrêts de jeu, le PSG s'est créé deux énormes occasions, l'attaquant uruguayen touchant d'abord la transversale (91e), avant de voir un tir de Jean-Kévin Augustin être repoussé sur la ligne par Fernando Marçal (93e). Une réaction trop tardive pour les Parisiens, au bord de la crise après cette quatrième défaite, déjà, en championnat. La trêve promet d'être agitée.