Ligue 1 : le PSG bat l'OM, Ibrahimovic dépasse Pauleta

  • A
  • A
Ligue 1 : le PSG bat l'OM, Ibrahimovic dépasse Pauleta
Zlatan Ibrahimovic a marqué deux penalties qui lui permettent de battre le record de Pedro Miguel Pauleta.@ Thomas SAMSON/AFP
Partagez sur :

CHOC - Le "classique" de la Ligue 1 entre le PSG et l'OM a donné lieu à un magnifique spectacle, dimanche soir, au Parc des Princes.

On annonçait dimanche au Parc des Princes le "classique" le plus déséquilibré de ces dernières années. Or, l'OM a fait mieux que résister au PSG, en clôture de la 9e journée de Ligue 1. Certes, les joueurs de Michel se sont inclinés (2-1), mais ils ont fait douter les Parisiens de bout en bout. C'est d'ailleurs Michy Basthuayi qui avait ouvert le score pour l'OM, de la tête, à la demi-heure de jeu. Mais les Phocéens ont concédé (et encaissé) deux penalties en trois minutes en fin de première période. Ces deux décisions, justifiées, de Benoît Bastien, ont permis à Zlatan Ibrahimovic de battre le record de buts inscrits sous le maillot parisien par Pedro Miguel Pauleta. Le géant suédois en est désormais à 110 réalisations avec le PSG.

Penalty manqué pour l'OM. Un temps héros de l'OM, avec un magnifique but de la tête, Batshuayi en a été le héros malheureux une dizaine de minutes plus tard. Sa passe en retrait vers son gardien a profité à Ibrahimovic, heurté par un bien maladroit Steve Mandanda. Le Suédois, qui avait trouvé le portier sur sa route un peu plus tôt dans la partie (23e), se fit justice lui-même (41e). Deux minutes plus tard, le n°10 parisien fut à l'origine du deuxième penalty obtenu par le PSG, sa reprise de la tête étant contrée par le bras de Rolando. Là aussi, Ibrahimovic s'y colla. Et même deux fois, puisque Benoît Bastien fit très justement retirer le penalty. A chaque fois, avec réussite. Ce ne fut pas le cas en revanche pour Barrada. Au cours d'une deuxième période presque aussi animée, avec un Lassana Diarra des grands soirs pour l'OM, Barrada eut l'occasion d'égaliser sur un troisième penalty, après une faute évidente de Serge Aurier sur le Marocain, mais son tir fut détourné par Kévin Trapp (55e).

Les deux équipes se créèrent encore une grosse opportunité chacune dans le dernier quart d'heure, mais ni Javier Pastore, devant Mandanda (78e), ni Rémy Cabella, face à Trapp (90e+1), n'ont pas réussi à faire trembler les filets. "Je ne sais pas si c'est l'équipe qui a le mieux joué qui a gagné", a reconnu l'entraîneur du PSG, Laurent Blanc, au micro de Canal+. "L'année dernière, ils (les joueurs marseillais) avaient aussi été très bons (malgré unedéfaite 2-0, ndlr). Ils peuvent être un peu déçus du résultat. A mon avis, notre gardien nous a fait du bien sur le penalty qu'il arrête." Grâce à ce doublé d'Ibrahimovic et cet arrêt décisif de Trapp sur penalty, le PSG compte désormais cinq points d'avance sur son dauphin, le SCO d'Angers. L'OM, lui, reste scotché à la 16e place du classement.