Ligue 1 : la saison 2018-19 en chiffres

  • A
  • A
Ligue 1 : la saison 2018-19 en chiffres
La Ligue 1 reprend le week-end du 10 au 12 août.@ FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :

Quel âge a le doyen des joueurs de Ligue 1 ? Qui sont les nouveaux entraîneurs ? Combien a coûté le transfert le plus cher ? Réponses à ces questions, et à d’autres, en chiffres.

La Ligue 1 est de retour ! Trois mois après la fin de l’exercice précédent et après une Coupe du monde remportée par les Bleus, le championnat de France reprend ses droits. Le coup d’envoi est donné vendredi à 20h45 avec Marseille-Toulouse. Le PSG, champion de France en titre, entre en piste, à domicile, contre Caen, dimanche à 21h, pour la première de 38 journées qui s’annoncent très disputées à tous les étages. Pour être bien au point avant le coup d'envoi, Europe 1 vous a préparé un briefing en chiffres de la saison 2018-2019.

2

Contrairement aux saisons précédentes, il n’y a pas trois mais deux promus seulement cette saison en Ligue 1. Champion de Ligue 2, le Stade de Reims s’est directement qualifié, tout comme son dauphin, le Nîmes Olympique. Mais le nouveau système de play-offs a eu raison d’Ajaccio. Troisièmes, les Corses ont battu Le Havre (4ème) pour obtenir le droit de défier Toulouse (18ème de Ligue 1), contre qui ils ont chuté en match aller-retour lors du barrage d’accession. Résultat, il n’y a que deux petits nouveaux. Ce retour dans l’élite est un véritable événement pour les Nîmois, qui n’ont plus joué en Ligue 1 depuis 25 ans (1992-93) ! Les Rémois, eux, n’ont passé que deux ans en Ligue 2 après leur relégation en 2016.

5

Comme le nombre d’entraîneurs qui font leurs premiers pas en Ligue 1 cette saison : Miguel Cardoso à Nantes, Patrick Vieira à Nice, Fabien Mercadal à Caen, David Guion à Reims et Bernard Blaquart à Nîmes. Tous n’arrivent pas avec le même bagage. Dans le cas de Miguel Cardoso, nommé par les Canaris en juin, il s’agit de sa première expérience en France, après avoir fait ses armes à Rio Ave, au Portugal. Patrick Vieira sort quant à lui d’une première expérience positive d’entraîneur aux États-Unis, au New York City FC, avec deux demi-finales de conférence en deux ans et la possibilité de manager des joueurs du calibre de David Villa, Andrea Pirlo et Frank Lampard. De son côté, Fabien Mercadal a profité de sa bonne saison au Paris FC, en Ligue 2, pour susciter l’intérêt de Caen. Enfin, David Guion et Bernard Blaquart montent avec leurs clubs respectifs.

8

Le titre de champions du monde conquis par les Bleus en juillet va avoir des retombées très positives pour la Ligue 1. En effet, huit joueurs de l’équipe de France évoluent, à la reprise, dans des clubs hexagonaux. Avec chacun trois joueurs, le PSG (Areola, Kimpembe et Mbappé) et l’OM (Mandanda, Rami et Thauvin) sont ceux qui comptent le plus de champions du monde. Les deux derniers fouleront les terrains avec Monaco (Sidibé) et Lyon (Fekir). Tous présenteront à tour de rôle le trophée au public lors de la 1ère journée (vendredi à Marseille, samedi à Monaco, dimanche à Lyon puis Paris). A noter que ce nombre pourrait être réduit d’ici au 31 août, dernier jour du mercato. Djibril Sidibé est annoncé avec insistance du côté de l’Atletico de Madrid tandis qu’Alphonse Areola et Nabil Fekir sont encore susceptibles de partir.

13

Après un premier essai la saison dernière (Nice-PSG, le 18 mars), la Ligue de football professionnel a décidé de reconduire l’expérience des matches à 13h. La LFP a opté cette fois pour deux matches, un lors de la phase aller, l’autre au retour. "On le fera avec le PSG, Monaco, Lyon, Marseille, les grandes marques de notre Ligue 1", a expliqué un membre de la Ligue à Europe 1. Pour l’instant, les affiches restent indéterminées. Ces matches décalés sont destinés à promouvoir le championnat français en Asie et vont s’installer durablement. Dès 2020, il y en aura un chaque dimanche.

40

Benjamin Nivet n’est plus le joueur le plus âgé de la Ligue 1. Relégué avec Troyes, le milieu de 41 ans va poursuivre sa carrière en Ligue 2, pour ce qui devrait être sa dernière année. Il laisse ainsi le titre de doyen de l’élite à Vitorino Hilton. Le défenseur brésilien et capitaine de Montpellier va débuter la saison à l’âge vénérable de 40 ans et 10 mois. Pour quelques mois, il devance dans ce classement singulier Gianluigi Buffon (40 ans et 6 mois). Hilton devrait par ailleurs égaler rapidement Benjamin Nivet puisqu’il soufflera ses 41 bougies le 13 septembre.

96

Le record de points sur une saison établi par le PSG en 2015-2016 tient toujours. Les Parisiens ont bien cru faire mieux la saison dernière : à quatre journées de la fin, les futurs champions de France totalisaient déjà 90 points. Mais ils ont craqué dans la dernière ligne droite : déjà titrés, ils ont fini sur trois matches nuls et une défaite. Résultat : un total de 93 points, à trois points du record. Nul doute que les Parisiens auront envie de faire mieux cette année.

30.000.000

C’est, à l’heure du premier match de Ligue 1 de la saison, le prix de la recrue la plus chère du mercato estival de notre championnat. Ce montant, presque raisonnable au vu des folies de la saison dernière, a été déboursé par l’AS Monaco pour recruter le Russe Aleksandr Golovin, l’une des révélations de la Coupe du monde. Âgé de 22 ans et très habile balle au pied, ce pur numéro 10 s’annonce prometteur. A noter que, techniquement, le transfert le plus coûteux de l’été est celui de Kylian Mbappé, officiellement transféré au PSG après une première saison sous forme de prêt, l’option d’achat d’un montant de 180 millions d’euros, étant automatique. Mais il ne s’agit pas à proprement parler d’une "recrue".

520.000.000

L’écart entre le plus gros et le plus petit budget de Ligue 1 est astronomique : pas moins de 520 millions d’euros séparent le Paris Saint-Germain (540 millions, en 2018) du Nîmes Olympique (20 millions environ). Un écart légèrement supérieur à celui observé la saison passée puisque le budget du petit poucet Amiens avoisinait plutôt les 25 millions d’euros. A noter que le PSG est quasiment seul au monde avec un budget plus de deux fois supérieur à celui de l’Olympique Lyonnais (240 millions). Suivent Monaco (170 millions) et Marseille (120 millions).