LFP : les "petits" boycotteront la réunion des clubs de L1 vendredi

  • A
  • A
LFP : les "petits" boycotteront la réunion des clubs de L1 vendredi
Le directeur général de la LFP Didier Quillot et l'actuel président de la LFP Jean-Pierre Denis.@ PATRICK KOVARIK / AFP@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

L'assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP) se réunira malgré tout vendredi, pour élire un nouveau président de l'instance.

Les "petits" clubs, opposés aux "gros" sur les droits télé, ne participeront pas à une réunion des pensionnaires de Ligue 1 prévue vendredi dans l'optique des élections de la Ligue de football professionnel du 11 novembre, a indiqué jeudi un dirigeant de l'UCPF, syndicat historique des clubs, confirmant une information de L'Équipe.

"Ça ne veut pas dire que les discussions sont rompues". Les neuf clubs de l'élite (soit les "petits") qui ne font pas partie du syndicat Première Ligue, nouveau syndicat qui penche pour les "gros", "ne participeront pas" à cette réunion, a dit Guy Cotret, président de l'UCPF, le syndicat historique qui réunit principalement des clubs de L2 et quelques écuries de L1. "Ça ne veut pas dire que les discussions sont rompues, mais il n'y a pas eu de contre-propositions", a-t-il précisé. "Il est important qu'il y ait des avancées avant l'assemblée générale du 11 novembre, mais ça semble compliqué pour qu'au sein de Première Ligue il y ait une position qui se détache".

Pas besoin de quorum cette fois. Guy Cotret confirme ainsi les propos du président de Guingamp, Bertrand Desplat, sur lequipe.fr jeudi : "Aucun des neuf clubs ne viendra. De notre côté, nous avons présenté, dès le 27 octobre, une proposition chiffrée pour une nouvelle clé de répartition (plus égalitaire pour les droits TV). Ils devaient nous fournir leur proposition. Mais depuis, nous n'avons rien reçu de leur part". Le désaccord sur la répartition des droits télé a empêché le 5 octobre l'élection du nouveau président de la LFP et du nouveau conseil d'administration faute de quorum. Il n'y aura pas besoin de quorum lors de l'AG élective du 11 novembre. Les réunions d'étapes du 27 octobre et du 4 novembre étaient censées préparer un climat plus serein pour le 11 novembre.