L'ex-idole paraguayenne Roberto Cabanas décède à 55 ans d'un infarctus

  • A
  • A
L'ex-idole paraguayenne Roberto Cabanas décède à 55 ans d'un infarctus
Robert Cabanas est mort lundi à 55 ans. @ Capture d'écran Twitter/Selección Paraguaya @Albirroja
Partagez sur :

L'ex-attaquant paraguayen, Roberto Cabanas, est mort d'un infarctus lundi à l'âge de 55 ans. Il avait notamment évolué en France de 1988 à 1991.

Le Paraguayen Roberto Cabanas, ex-attaquant vedette de Boca Juniors, du New York Cosmos mais également de Brest et Lyon, est décédé lundi des suites d'un infarctus à l'âge de 55 ans, a annoncé son frère Valerio à la radio ABC. "Je vous confirme le décès de mon frère, qui a subi une attaque cardiaque", a-t-il expliqué, révélant, ému, la soudaineté de sa disparition. "Il n'avait même pas mal à la tête, on n'a pas eu le temps de se dire quoi que ce soit."



Un joueur international. Formé à Cerro Porteno, le grand club paraguayen, celui que l'on surnommait la "Panthère" a côtoyé ensuite brièvement à New York (1980-1984) et à Boca (1991-1993 et 1994-1995) les stars mondiales Pelé et Diego Maradona. Joueur de 1978 à 2000 avant de se reconvertir comme agent, Roberto Cabanas a également évolué en France de 1988 à 1991. Auteur de onze buts en 28 sélections de 1979 à 1993, il a également remporté la Copa America en 1979 avec les Guaranis et disputé le Mondial 1986 au Mexique.

"Cabanuelas". Joueur talentueux dotée d'une grande finesse technique et d'une belle vision du jeu, Cabanas était passé maître dans les buts en reprise de volée, rebaptisées "cabanuelas" de l'autre côté de l'Atlantique. Cabanas a également porté les couleurs de l'America de Cali de 1984 à 1987, à une époque où les liens étaient étroits entre le club colombien et les trafiquants de drogue qui tentaient de contrôler le pays. La dépouille de l'idole paraguayenne sera inhumée à Pilar, là ville où il est né, à 300 km au sud d'Asuncion, la capitale.