Les trois matches du premier tour à ne pas manquer

  • A
  • A
Les trois matches du premier tour à ne pas manquer
Romelu Lukaku et les Belges vont retrouver l'Italie, le 18 juin prochain, à Lyon.
Partagez sur :

CHOIX - Le Lab Euro a choisi pour vous ce qu’il considère être comme les trois plus belles affiches du premier tour.

Ah là, là, on vous voit venir. Les trois matches du premier tour à ne pas manquer, ce sont France-Roumanie, France-Albanie et Suisse-France. Mais si l’on met de côté les trois matches des Bleus, quels sont les trois matches de cette phase de groupes de l’Euro qu’il ne faut absolument pas manquer. Le Lab Euro a fait son choix et s’est arrêté sur les trois affiches suivantes.

  • 1. Belgique-Italie, groupe E, lundi 13 juin, 21 heures, Lyon. C’est d’une logique mathématique implacable. Belgique-Italie, qui met aux prises la 2ème meilleure équipe d’Europe, derrière l’Allemagne, selon le dernier classement Fifa, à la 9ème, est, sur le papier, l’affiche la plus relevée. C’est aussi la plus alléchante entre la révélation des deux dernières saisons, la Belgique, devenue une puissance qui compte, et l’Italie, finaliste de la dernière édition (défaite 4-0 contre l’Espagne). Plus que la performance de la Nazionale, en perte de vitesse ces derniers temps et privée de Marco Verratti, on surveillera le comportement des Diables Rouges, annoncés comme les outsiders n°1 de la compétition. Pour ne rien gâcher, ce premier choc de l’Euro aura lieu dans le flambant Parc OL.

  • 2. Allemagne-Pologne, groupe C, jeudi 16 juin, 21 heures, Saint-Denis. On ne vous pas refaire le cours d’histoire. Un match entre l’Allemagne et la Pologne dégage toujours un parfum particulier et ce, même si les Polonais ont enfin vaincu la malédiction (sportive) lors des éliminatoires de ce même Euro. En effet, les deux équipes étaient le même groupe et, ce qui n’était encore jamais arrivé en 16 confrontations est arrivé : la Pologne a battu l’Allemagne (2-0). Autant dire que les fans des Rouge et Blanc chérissent le souvenir du 11 octobre 2014. Ils font peut-être bien car, dès le match retour, l’Allemagne a repris ses habitudes, avec un succès 3-1. Ce match des retrouvailles – à noter que la Mannschaft avait également remporté ce "derby" lors de l’Euro 2008, en phase de groupes (1-0) – sera également l’occasion de voir face-à-face deux des meilleurs avant-centres au monde, l’Allemand Thomas Müller et le Polonais Robert Lewandowski. Le Lab Euro a hâte de voir ça, et très certainement les 80.000 détenteurs d’un billet avec nous.

  • 3. Croatie-Espagne, groupe D, mardi 21 juin, 21 heures, Bordeaux. En matière de beau jeu en Europe, peut-on espérer mieux qu’un Croatie-Espagne ? Cela risque de piquer les yeux des supporters des Girondins de Bordeaux, qui n’ont pas été habitués au caviar pour la première saison du Matmut-Atlantique. Le 21 juin, ils auront la crème de la crème devant eux, avec le double champion d’Europe en titre, en quête d’un triplé historique, et la Croatie, qui a réussi sa plus belle performance dans une phase finale il y a 18 ans en atteignant les demi-finales de la Coupe du monde. Davor Süker n’est plus là, mais Mario Mandzukic s’inscrit dans ses pas. Et si vous n’êtes pas encore convaincus, sachez que ce Croatie-Espagne aura des allures de Clasico, avec des joueurs du Real et du Barça côté espagnol bien sûr (Piqué, Ramos, Jordi Alba, Busquets, Iniesta…) mais aussi côté croate avec Luka Modric (Real) et Ivan Rakitic (Barça).