Les Olympiades juives à Berlin, "triomphe du bien contre le mal"

  • A
  • A
Les Olympiades juives à Berlin, "triomphe du bien contre le mal"
Des sportifs français font face au stade olympique de Berlin, mardi, peu avant l'ouverture des Jeux.@ Tobias SCHWARZ/AFP
Partagez sur :

SYMBOLE - Soixante-dix ans après la fin de la Seconde guerre mondiale, les Olympiades juives ont lieu à Berlin, ville hôte des JO 1936.

Soixante-dix ans après la fin de la Seconde guerre mondiale, les European Maccabi Games, variante juive - et européenne - des Jeux olympiques, ont lieu pour la première fois cette année en Allemagne, à Berlin. Le lieu est éminemment symbolique alors qu'il y a 79 ans de cela, les Jeux olympiques organisés dans la capitale de l'Allemagne nazie, en 1936, avaient offert une vitrine au régime d'Adolf Hitler.

29.07_jeuxjuifs_tobis_schwarz_afp

Une athlète américaine allume la flamme, mardi. T.Schwarz/AFP


"C'est exactement là que ces Jeux devaient avoir lieu", a estimé Ronald Lauder, président du Congrès Juif mondial, lors d'un discours prononcé en début de soirée, mardi, devant quelque 15.000 spectateurs à la Waldbühne, au cœur du Parc olympique. "On dit que la meilleure façon de surmonter un événement terrible est de revenir là où il a eu lieu, de se prouver qu'on peut revenir, et de prouver à tous que l'on peut aller de l'avant (...) Je pense que ce n'est pas seulement vrai pour les Juifs, mais aussi pour les Allemands." Pour lui, la tenue de ces Maccabi Games dans la ville où fut décidée la Shoah, qui a fait près de 6 millions de morts, "représente un triomphe du bien sur le mal. Et à chaque victoire, nous faisons avancer le monde".

29.07_jeuxjuifs3_tobis_schwarz1_afp

Le président allemand Joachim Gauck lors de la cérémonie d'ouverture. T.Schwarz/AFP



Souvenir et hommages. Lundi, environ 500 athlètes venus de 24 pays se sont rendus au camp de concentration de Sachsenhausen, près de Berlin, édifié en 1936. Ils y ont rencontré des survivants du camp et assisté à une cérémonie du souvenir dirigée par un rabbin. Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, s'est dit "fier et reconnaissant" de la "confiance" témoignée à l'Allemagne par les organisateurs de ces Olympiades, alors que choisir Berlin était à ses yeux "tout sauf évident" pour des athlètes juifs et/ou Israéliens. La communauté juive allemande, réduite à quelques milliers de personnes après guerre, a connu une lente renaissance et compte aujourd'hui quelque 240.000 membres.

Le mouvement Maccabi, né à la fin du XIXe siècle alors que les Juifs commençaient à être écartés de certains clubs sportifs, a tenu ses premiers Jeux européens à Prague en 1929, et ses premiers Jeux mondiaux, les "World Maccabiah Games", en 1932 en Palestine, alors sous mandat britannique, avant de s'établir en Israël. Les deux manifestations, séparées de deux ans, se tiennent désormais tous les quatre ans, selon un rythme analogue à celui des Jeux olympiques. Cette année à Berlin, 2.300 athlètes de 36 pays sont attendus jusqu'au 5 août pour disputer 19 épreuves allant du football aux échecs.