Ligue 1 : les cinq moments inoubliables de la saison

  • A
  • A
Ligue 1 : les cinq moments inoubliables de la saison
Le PSG a frappé fort contre l'OM, en avril dernier. @ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

RETROSPECTIVE - Des buts, des polémiques, des ambiances de feu : on ne s’est pas ennuyé cette année devant le championnat de France.

Le PSG champion, Lyon et Marseille en forme olympique, le retour canon de l’AS Monaco : la saison de Ligue 1 a été riche en émotions. Europe 1 a sélectionné les cinq moments inoubliables de ce millésime 2014-2015 du championnat de France.

Bordeaux-PSG (3-2), 29e journée : Zlatan craque

Les insultes de Zlatan Ibrahimovic, à la fin de la rencontre entre Bordeaux et le PSG (3-2), ont assurément été un des temps forts de cette cuvée 2014-2015. "En 15 ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre. Dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le PSG", clame la star parisienne dans une scène filmée par les caméras de Canal +. La suite : une immense polémique, des politiques qui condamnent l’attitude du Suédois, des excuses du joueur puis une suspension de 4 matches infligée par la commission de discipline de la LFP. Avant, finalement, une réduction de la peine à 3 rencontres.

OM-OL (0-0), 29e journée, 15 mars : polémiques à gogo

L’histoire de cet OM-OL se mesure en centimètres. A la 84e minute de ce choc de Ligue 1, une action déclenche une énorme polémique. La raison ? Un but refusé à Lucas Ocampos, le milieu offensif de l’OM. Après un centre venu de la gauche, Lucas Ocampos se jette pour pousser le ballon mais trouve le gardien lyonnais sur sa trajectoire. Mais sur les ralentis, le tir du milieu offensif argentin a bel et bien franchi la ligne. Malgré les protestations des joueurs marseillais, le but n’est pas accordé par l’arbitre de la rencontre. A la fin du match, Dimitri Payet explose et insulte l’homme en noir devant (une nouvelle fois) les caméras de Canal +. Il écopera de deux matches de suspension, une sanction finalement réduite à une rencontre par le CNOSF, avec, à la clé, une nouvelle polémique…

OM-PSG (2-3), 31e journée, 5 avril : le coup de force parisien

Tendu, explosif, sublime : les qualificatifs ne manquent pas pour évoquer le "classique" de la Ligue 1, le 5 avril dernier. Dans un stade Vélodrome en ébullition, rempli de 65.000 supporters marseillais en fusion, le PSG réalise un coup de force en s’imposant face à l’OM (3-2). Menés à la mi-temps (2-1, doublé de Gignac), les Parisiens réussissent à retourner la situation en à peine cinq minutes au retour des vestiaires. Des buts de Marquinhos, puis de Morel contre son camp offrent une victoire cruciale au club de la capitale. Avec ce succès, le PSG reste leader et repousse l’OM à 5 points. Le début de la fin des espoirs de titre pour les hommes de Marcelo Bielsa.

Caen-Lyon (3-0), 36e journée : la fin des illusions lyonnaises

La défaite de Lyon, à Caen (0-3), a été un des tournants de la saison. Sévèrement battus par les Caennais, les Lyonnais disent adieu à tout espoir de titre à l’issue de cette 36e journée. Le PSG, large vainqueur de Guingamp la veille (6-0), prend alors 6 points d’avance sur les Rhodaniens, à deux journées de la fin. Une semaine plus tard, les Parisiens l’emportent à Montpellier et sont officiellement sacrés champions de France, pour la troisième saison consécutive.

Bordeaux-Nantes (2-1), 36e journée : adieu, Chaban-Delmas

Le stade Chaban-Delmas ne connaîtra plus la Ligue 1. Le 9 mai, les Girondins de Bordeaux ont dit adieu à leur mythique enceinte, après une dernière victoire face à Nantes (2-1). Tifo géant, ambiance de feu, les supporters ne lésinent pas sur les moyens pour cette dernière rencontre à Chaban. Symbole de ce clap de fin : Marc Planus, l’emblématique défenseur du club, vient saluer les fans bordelais avec un fumigène à la main avant de, lui aussi, tirer sa révérence. Les Girondins évolueront désormais dans un nouveau stade flambant neuf de plus de 42.000 places.