Les cinq chiffres clés de Chelsea-PSG

  • A
  • A
Les cinq chiffres clés de Chelsea-PSG
Zlatan Ibrahimovic et Angel Di Maria ont été les deux joueurs décisifs du PSG, mercredi soir.@ Ben STANSALL/AFP
Partagez sur :

STATS EXPRESS - Le PSG s'est qualifié mercredi pour les quarts de finale de la Ligue des champions après avoir battu Chelsea deux fois en deux matches (2-1, 2-1).

Un "but" d'Adrien Rabiot et un de Zlatan Ibrahimovic ont permis mercredi soir au PSG de se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions aux dépens de Chelsea (2-1, 2-1). "On avait raison de penser que Chelsea est une grande équipe, mais on n'avait pas forcément conscience qu'on pouvait faire ce match-là", a reconnu l'entraîneur du PSG, Laurent Blanc. "Ce match-là", Europe 1 vous le résume en cinq chiffres clés.

4. Le PSG s'est qualifié mercredi soir pour les quarts de finale de la Ligue des champions pour la quatrième fois de rang. Jamais dans l'histoire du football français une équipe n'avait fait aussi bien, ni l'Olympique de Marseille des années 1990 ni l'Olympique lyonnais des années 2000. Jusqu’à présent, le PSG "made in Qatar" a toujours bloqué à ce stade de la compétition : deux fois face au FC Barcelone, en 2012-13 (2-2, 1-1) et en 2014-15 (1-3, 0-2), et une fois contre Chelsea, sa victime de mercredi, en 2013-14 (3-1, 0-2). Dépasser les quarts de finale, ce sera donc le défi des Parisiens au mois d'avril prochain.

29. Comme tous les ans maintenant, Zlatan Ibrahimovic était attendu au tournant. Fustigé pour ne pas être assez décisif dans les matches à élimination directe en Ligue des champions, le Suédois a répondu de la plus belle manière lors de ce huitième de finale. Buteur sur coup franc à l'aller, il a remis ça au retour. Il a même été passeur décisif sur le premier but du PSG, capital, inscrit contre son camp par César Azpilicueta sous la pression d'Adrien Rabiot. Depuis ses débuts en Ligue des champions avec le PSG, "Zlatan" est impliqué sur 29 buts des Rouge et Bleu, soit 17 de plus qu'aucun autre joueur.

704. Laurent Blanc avait prévenu. Vainqueur 2-1 à l'aller, le PSG n'entendait pas aller contre sa nature, mercredi, à Stamford Bridge. Les chiffres le confirment : comme à leur habitude, les Parisiens ont tenu le ballon, avec 58% de possession et 704 passes réussies (sur 779), soit 314 de plus que leurs adversaires, auteurs de 390 passes réussies sur 456. Ces chiffres sont néanmoins à relativiser. En fin de match, les joueurs de "Lolo" Blanc ont beaucoup fait tourner face à des Blues qui ont clairement marqué le coup après le deuxième but parisien.

13. Mis sous pression par Chelsea, les Parisiens n'en ont pour autant pas paniqué. Ils n'ont ainsi commis que 13 fautes lors de ce huitième de finale retour, un total relativement bas pour ce niveau de compétition. Malgré tout, les trois milieux de terrain, Adrien Rabiot, Thiago Motta et Blaise Matuidi, ont chacun reçu un avertissement parfaitement justifié, qui pourrait être ennuyeux en cas de récidive.

100. Le deuxième but d'Ibrahimovic, inscrit à la suite d'un magnifique mouvement initié par une passe lumineuse de Thiago Motta pour Angel Di Maria, a été le 100e but du PSG cette saison toutes compétitions confondues. Comme le club de la capitale a disputé 45 rencontres jusque-là, cela fait une moyenne de 2,2 buts par match. 100 buts, les mauvaises langues soulignent que c'est trois de moins que le total de la ligne d'attaque du Barça, la fameuse "MSN", qui elle en a inscrit 103 (38 réalisations pour Lionel Messi, 42 pour Luis Suarez et 23 pour Neymar).