L'engagement d'Emmanuel Macron, un atout majeur pour Paris 2024

  • A
  • A
Partagez sur :

Depuis ce week-end, une commission d'évaluation du CIO est à Paris pour étudier sur le terrain la candidature de Paris pour l'organisation des Jeux olympiques 2024. Emmanuel Macron reçoit les membres de cette commission mardi matin à l'Elysée.

Emmanuel Macron pourrait être un atout décisif dans la candidature de Paris à l'organisation des JO 2024. Une commission d'évaluation du CIO est à Paris depuis ce week-end afin d'étudier sur le terrain le dossier parisien. Avant de quitter la France mardi après-midi, cette commission d'évaluation est reçue mardi matin à l'Elysée par le nouveau président de la République, qui affiche un soutien sans faille à la candidature française.

"Un honneur pour le CIO." "C’est un honneur pour le CIO et la commission d’évaluation" de rencontrer le chef de l'Etat, a confié le Suisse Patrick Baumann, président de la commission d'évaluation. "Ce sera une démonstration supplémentaire de ce que nous avons déjà reçu en termes de garanties de l’Etat, des pouvoirs publics français, qui sont derrière cette candidature à 200%. Nous avons la chance de pouvoir entendre ce message de la part du président de la République", a-t-il ajouté.

"C'est extraordinaire que d'avoir un président qui donne ce signe." Pour la candidature de Londres 2012, Tony Blair avait rencontré les membres du CIO un à un la veille du vote. La détermination du Premier ministre britannique de l'époque a joué un rôle déterminant dans l'attribution des Jeux. Emmanuel Macron affiche un engagement similaire actuellement et pour Thierry Rey, conseiller de la candidature Paris 2024, c'est un cadeau du ciel : "Il est nommé dimanche. Lundi, il va voir Madame Merkel et puis le premier acte, c’est de recevoir cette commission d’évaluation pour notre candidature. C’est extraordinaire que d’avoir le président qui donne ce signe ! Il est la France et savoir que la France est avec nous, ça nous conforte."

Macron connaît le dossier. Le nouveau président de la République connaît parfaitement le dossier pour l'avoir eu en main lorsqu'il était ministre de l'Economie. Tout comme le chef de cabinet qu'il a choisi, Patrick Strzoda, qui a débuté sa carrière en tant que secrétaire général de la candidature des JO d'Albertville. Dans l'entourage d'Emmanuel Macron, il se dit même qu'il pourrait accompagner Paris 2024 lors de ses deux prochains grands oraux, notamment lors du vote en septembre prochain à Lima, au Pérou.