Le syndicat des arbitres dénonce des faits "à bannir des terrains français"

  • A
  • A
Le syndicat des arbitres dénonce des faits "à bannir des terrains français"
Samedi face à Bastia, le Lorientais Benjamin Jeannot a bousculé l'arbitre et écopé d'un carton rouge.@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Les deux premières journées de Ligue 1 ont été émaillées d'incidents. Un arbitre a notamment été bousculé par un joueur.

Le syndicat des arbitres de football Elite (SAFE) a dénoncé "plusieurs faits" "à bannir des terrains français" lors des deux premières journées de Ligue 1, dans un communiqué dimanche soir.

Déjà des incidents. "A peine deux journées de championnat se sont-elles écoulées, et déjà plusieurs faits sont à bannir des terrains français", écrit le SAFE dans ce communiqué. "Lors de la première journée, un supporter a cherché à agresser un joueur avec une hampe de drapeau", à Bastia contre le PSG. Une instruction a été ouverte sur ce dossier jeudi par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel. "Lors de la seconde, un arbitre a été bousculé par un joueur", le Lorientais Benjamin Jeannot samedi face à Bastia. Il a été exclu directement par l'arbitre de la rencontre, Amaury Delerue. 

"Ne pas ternir l'image" de la L1. "A l'heure où les instances mènent une série de projets pour améliorer la qualité du spectacle des championnats et attirer toujours plus de passionnés, nous devons prendre garde à ne pas ternir l'image de nos compétitions, qui aurait un effet inverse et néfaste", déclare encore le SAFE. "Les faits constatés sur les terrains doivent être condamnés par l'ensemble des acteurs".