Ligue 1 : le PSG s'impose devant ses ultras et avec Ben Arfa

  • A
  • A
Ligue 1 : le PSG s'impose devant ses ultras et avec Ben Arfa
Edinson Cavani a déjà inscrit 8 buts en Ligue 1 après 8 journées.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Pour leur retour au Parc des princes, les supporters Ultras du PSG ont assisté à une victoire convaincante contre Bordeaux dimanche.

Journée de grands retours à Paris. Pour sa première sortie au Parc des princes depuis que les supporters identifiés comme Ultras ont à nouveau le droit d'investir le stade, le PSG a régalé son public avec une victoire convaincante sur les Girondins de Bordeaux (2-0), en match décalé de la 8e journée de Ligue 1. Et Hatem Ben Arfa a même pu participer à la fête. Écarté depuis début septembre par son entraîneur Unai Emery, l'attaquant parisien a disputé le dernier quart d'heure d'une rencontre maîtrisée par ses partenaires.

Ces quelques minutes n'ont pas suffi à Ben Arfa pour véritablement se distinguer. Ce qui n'a pas posé de problème majeur à ses partenaires : le succès parisien était déjà acquis depuis une première période aboutie. D'entrée de match, Edinson Cavani a profité d'un centre parfait d'Angel Di Maria pour ouvrir le score. Une demi-heure plus tard, l'Uruguayen doublait la mise d'une jolie talonnade dans la course sur un service de Layvin Kurzawa.

Les joueurs saluent les Ultras. Après une défaite douloureuse à Toulouse et un succès difficile contre Ludogorets en milieu de semaine, le PSG se remet véritablement à l'endroit. Angel Di Maria s'est montré décisif et Edinson Cavani a porté à huit son nombre de buts cette saison en Ligue 1. De quoi ramener provisoirement les Parisiens à 1 point du leader niçois, qui reçoit Lorient dimanche.

Après la rencontre, les joueurs parisiens ont salué leurs supporters retrouvés. Ils étaient parmi les premiers à réclamer un retour des Ultras. Pas de tifos, ni de banderoles: les fans, issus du Collectif Ultra Paris (CUP), ont simplement donné de la voix, scandant notamment "Liberté pour les ultras" et tentant de ramener un peu d'ambiance dans l'enceinte de la Porte de St Cloud, six ans après le déclenchement du "plan Leproux" qui les avait éloignés du Parc.