Le PSG et son président "fiers d'entrer dans la grande histoire"

  • A
  • A
Le PSG et son président "fiers d'entrer dans la grande histoire"
Les joueurs parisiens ont présenté leurs quatre trophées aux supporters, samedi, au Stade de France.@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

QUADRUPLÉ - Dirigeants et joueurs parisiens ne cachaient pas leur joie après la victoire en Coupe de France.

Le PSG a signé un exploit historique sur le plan domestique, samedi, en ajoutant la Coupe de France au Trophée des champions, à la Ligue 1 et à la Coupe de la Ligue. Quatre trophées nationaux en une saison : aucun autre club français n'avait réussi à le faire dans l'histoire.

"C'est vraiment très spécial. On est très fiers d'entrer dans la grande histoire", a convenu le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi. "Je suis très fier de notre coach, de nos joueurs et de nos supporters. Une coupe, c'est toujours très difficile. Le match était très serré, il a été très difficile de marquer, la première période était très difficile, mais on a marqué en deuxième mi-temps, et le plus important est la victoire."

Les quatre trophées sur la pelouse du Stade de France. Ce succès face à Auxerre scelle une saison domestique idéale. "On a fait une grande saison, on est entré dans l'histoire", a lui aussi insisté Blaise Matuidi au micro de France télévisions. "On va savourer parce que ce ne sera peut-être pas tous les ans comme ça. La saison a été vraiment longue, ça a été difficile, il y a eu des moments compliqués, de beaux moments. Il faut profiter de ces moments-là. C'est un trophée important, pour moi c'est la première Coupe de France. On va fêter ça comme il se doit." Et les joueurs l'ont déjà fêté à même la pelouse du Stade de France. Zoumana "Papus" Camara, Blaise Matuidi, Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva ont soulevé les quatre trophées de concert devant le virage parisien.

"Tout le monde connaît notre objectif, notre grand rêve : c'est la Ligue des champions." Plus que ça, on ne peut pas", a convenu Ibrahimovic, tout sourire malgré une performance personnelle un peu terne. "Aucune autre équipe n'a fait ce qu'on a fait. C'était le dernier match de la saison, on était un peu fatigués, mais le plus important est qu'on ait gagné." Le plus important pour le PSG sera aussi, la saison prochaine, de faire mieux, non pas en France, mais bien évidemment en Europe. "On veut garder les quatre titres, bien sûr, mais tout le monde connaît notre objectif, notre grand rêve : c'est la Ligue des champions. J'y rêve tous les soirs, on travaille tous les jours pour ce rêve", a insisté Nasser Al-Khelaïfi. "On le sait, on est patient, mais chaque année on va réessayer d'aller chercher la Ligue des champions. On va parler avec le coach pour voir ce qu'on peut changer, on veut tout faire pour améliorer l'équipe."

Et le président du PSG de pointer ensuite le fameux "fair-play financier" qui interdit au PSG de dépenser comme il l'entend. "Je ne veux pas faire de problème avec l'UEFA ou de scandale, mais c'est vraiment impossible de continuer avec le fair-play financier l'année prochaine", a tonné Nasser Al-Khelaïfi. "Ce n'est pas juste. On veut parler avec l'UEFA parce que ce n'est pas juste." Au PSG, le quadruplé à peine digéré, on a déjà l'esprit dirigé vers la saison prochaine. Et vers l'Europe...