Le Graët : "Si Benzema continue à bien jouer, un jour il reviendra" en Bleu

  • A
  • A
Le Graët : "Si Benzema continue à bien jouer, un jour il reviendra" en Bleu
@ Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

"Benzema est sélectionnable, il n'est pas suspendu", a tenu à rappeler le président de la FFF, vendredi.

Karim Benzema "reviendra un jour" en équipe de France "s'il continue à bien jouer", a assuré vendredi le président de la Fédération (FFF) Noël Le Graët à propos de l'attaquant mis en examen dans la fameuse affaire de la sex-tape.

"Il n'est pas suspendu". "Benzema est sélectionnable, il n'est pas suspendu. Si Didier (Deschamps) veut le prendre, quand il veut, il le peut. C'est le devoir, c'est la maîtrise totale du sélectionneur. Benzema, il n'y a aucun problème : s'il continue à bien jouer, un jour il reviendra". "J'ai pour ce garçon énormément d'estime, d'abord sportive : c'est le meilleur buteur français au niveau européen (51 buts en C1, ex-aequo avec le retraité Thierry Henry, ndlr), et il est titulaire au Real Madrid, ce n'est quand même pas facile. La qualité du joueur est incontestable", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse.

Plus sélectionné depuis octobre 2015. Le buteur de 29 ans est mis en examen pour tentative de chantage, complicité et participation à une association de malfaiteurs. Il est soupçonné d'avoir fait pression sur Mathieu Valbuena, son coéquipier en Bleu, pour qu'il paie en échange de la non-diffusion de sa sex-tape. Benzema a été privé d'Euro 2016 par la FFF au nom de "l'exemplarité" et de "la préservation du groupe". La dernière de ses 81 sélections (27 buts) remonte à octobre 2015. Il vit sous l'épée de Damoclès d'un possible procès, alors que se profile la Coupe du monde l'année prochaine en Russie (14 juin-15 juillet 2018).

"La justice est un peu lente". "Cette affaire a traîné, traîne trop, ça n'empêche pas l'estime personnelle que je peux avoir pour un joueur de ce niveau. L'affaire existe, la vie de groupe est quelque chose de compliqué, la justice est un peu lente dans ce dossier", a estimé Noël Le Graët. Didier Deschamps, lui, martèle qu'il fait ses choix, dont celui de ne pas convoquer Benzema, "pour le bien de l'équipe de France". Le sélectionneur s'appuie désormais sur un groupe qui s'est hissé jusqu'en finale de l'Euro grâce notamment à l'émergence d'Antoine Griezmann, meilleur joueur et meilleur buteur du tournoi (6 réalisations), et troisième au Ballon d'Or 2016 derrière les monstres Cristiano Ronaldo et Lionel Messi.