Le Gleison Gym, ancien club de Mohamed Ali, pleure son champion

  • A
  • A
Partagez sur :

Il s'y est entraîné dur, y a souffert et y a progressé : le club dans lequel Mohamed Ali s'entraînait est en deuil après l'annonce de sa mort. 

REPORTAGE

Mohamed Ali sera inhumé vendredi dans sa région d'origine, à Louisville, dans le centre des Etats-Unis. L'ancien président Bill Clinton prononcera l'éloge funèbre du boxeur après une procession funéraire qui traversera la ville. A New York, le mythique club de boxe de Gleison Gym est en deuil. C'est ici que s'entraînait la terreur des rings. Europe 1 s'est rendu sur place. 

Un temple à l'effigie d'Ali.Les nombreux exploits du plus grand boxeur de tous les temps tapissent encore les murs du club, recouverts de photos et d'autographes de lui. C’est là qu’en 1964, il s’était préparé à son combat historique, sa victoire contre Sonny Liston à Miami. Enveloppé d'argent, son punching-ball trône au milieu des rings. Non loin de là, l’un de ses plus proches amis se souvient de leur rencontre. "Il bougeait comme un poids plume, mais il pesait près de 100 kilos. Je n’ai jamais vu ça. Il dansait, il bougeait sur le ring, et il disait des horreurs ! Il ne savait pas tenir sa langue. Il a toujours dit ce qu’il pensait...", confie-t-il.

"Unique dans une époque unique". Le patron du club de Gleison Gym ne tarit pas d'éloges non plus. Pour lui, Mohamed Ali "a bouleversé l'univers de la boxe, marqué le monde entier". "La moitié du pays pensait qu’il était anti-américain, le détestait. L’autre moitié le voyait comme un héros du mouvement anti-guerre", poursuit-il. En bref, "il était unique dans une époque unique". Une source d’inspiration pour des générations entières d’Américains, auxquels il a prouvé que tout était possible.