Premier League : Riyad Mahrez élu meilleur joueur de la saison

  • A
  • A
Premier League : Riyad Mahrez élu meilleur joueur de la saison
Riyad Mahrez (au centre) est le premier joueur africain à être sacré meilleur joueur de Premier League.@ IKIMAGES / AFP
Partagez sur :

Le milieu de terrain de Leicester a été élu dimanche meilleur joueur de Premier League, le championnat d'Angleterre.

Riyad Mahrez, l'un des joueurs phares de Leicester City, a été élu dimanche meilleur joueur du Championnat d'Angleterre cette saison par l'Association des footballeurs professionnels (PFA), un prix qui récompense sa large contribution à la réussite de son club, en route pour un sacre historique. A trois journées de la fin, Leicester, promu en 2014, compte huit points d'avance sur Tottenham (qui joue lundi soir).

Premier joueur africain sacré. Le milieu de 25 ans, international algérien, a déjà inscrit 17 buts et distillé 11 passes décisives cette saison avec son club. Mahrez est le premier joueur africain à obtenir ce prix et il succède au Belge Eden Hazard (Chelsea), qui avait reçu la récompense l'an passé.


>> Regardez sa passe décisive puis son but à Manchester City (3-1) en février :


La passe et le but de Mahrez contre Manchester...par motoro2

Le joueur de Leicester a aussitôt dédié son prix à son équipe. "Tout le crédit est pour eux ainsi qu'à mon entraîneur et au staff. Sans eux, je ne recevrais pas ce prix et je n'aurais pas marqué. C'est ça l'esprit d'équipe et je veux leur dédier" ce trophée.

Leicester, la chance de sa vie. La récompense est d'autant plus belle pour Mahrez qu'il vient de loin. Leicester, à l'époque en 2e division anglaise, l'avait recruté en 2014 alors qu'il évoluait en Ligue 2 française, au Havre. Né à Sarcelles, en banlieue parisienne, Riyad Mahrez a grimpé tous les échelons et est désormais en tête de la Premier League à trois journées de la fin, en route pour le premier titre de champion de l'histoire du club. 

Halilhodzic a reçu "beaucoup d'insultes et de critiques". Vahid Halilhodzic, ancien sélectionneur de l'Algérie, se souvient de ce printemps 2014, quand il a décidé d'emmener le petit Sarcellois au Brésil pour la Coupe du monde. "Pendant deux jours, j'ai regardé tous les matches où il avait été titulaire (...) Beaucoup de personnes n'étaient pas du tout d'accord avec mon choix, j'ai supporté beaucoup d'insultes et de critiques (...) Aujourd'hui je me rends compte que j'avais fait un bon choix", a raconté l'actuel sélectionneur du Japon à Metronews qui l'avait titularisé pour la première rencontre face à la Belgique (défaite 2-1).