Le bulletin de note des 23 Bleus

  • A
  • A
Le bulletin de note des 23 Bleus
"Le banc, c'est par là, Anto" @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Les heureux élus sont connus depuis jeudi soir. Mais se sont-ils bien comportés cette saison ? 

Fini les débats, place à la préparation. Maintenant que Didier Deschamps a dévoilé la liste des 23 joueurs convoqués pour l'Euro, l'heure est à l'entraînement pour les Bleus. Lundi, Griezmann, Pogba et leurs petits camarades arrivent à Clairefontaine pour répéter leurs gammes. Mais ont-ils bien travaillé toute la saison avec leurs clubs ? La réponse sur leur bulletin de notes.  

  • Mention très bien avec félicitations du jury

Énorme, monstrueux, gigantesque : les superlatifs manqueraient presque pour évoquer la saison d'Antoine Griezmann. Avec 31 buts en 52 matches, notamment contre le Real, le Barça et le Bayern, l'attaquant de l'Atlético a tout explosé. La star des Bleus, c'est "Grizzi".

  • Mention très bien

Personne ne connaissait ce petit milieu de terrain il y a encore deux ans. Aujourd'hui, N'Golo Kanté est champion d'Angleterre avec Leicester et sa sélection en bleu ne soulève aucun débat. Autre "Frenchie" à succès : Dimitri Payet. Le milieu offensif de West Ham, brillant en Premier League, a regagné sa place en équipe de France, après avoir disparu des radars pendant de longs mois.

Eux représentent le futur… et le présent. Paul Pogba, excellent avec la Juve malgré un début de saison difficile, a confirmé son statut. Mais il est tombé en 8e de finale de Ligue des champions contre le Bayern de… Kinglsey Coman. Le jeune ailier de 19 ans (seulement) a épaté la galerie, parvenant même à jouer la moitié de la saison comme titulaire.

Retour en France, avec les deux rescapés de l'OM. Pendant que Marseille coulait, Lassana Diarra a maintenu le milieu marseillais à flot, avec l'aide du capitaine et meilleur gardien de Ligue 1 Steve Mandanda. Le numéro 1 en Bleu, Hugo Lloris, a lui réalisé de belles prestations avec Tottenham, actuel 2e de Premier League. Enfin, chapeau bas à André-Pierre Gignac. L'attaquant des "Tigres" est devenu une méga-star au Mexique, en même temps qu'il a convaincu Didier Deschamps. Les "Dédé" sont jetés.

  • Mention bien

Un transfert record rapidement justifié. Anthony Martial s'est installé comme titulaire indiscutable à Manchester United, même si la saison difficile de son club ne l'a pas aidé. Dans la même ville, mais côté "Skyblues", Bacary Sagna a effectué une saison plus que correcte, se montrant solide en Ligue des champions. Autre défenseur de Premier League, Laurent Koscielny a été un des joueurs d'Arsenal les plus solides et constants de la saison.

En Italie, Patrice Evra a une nouvelle fois étalé sa science et son expérience à la Juve. A la Roma, Lucas Digne a mis tout le monde d'accord, même si ses prestations mitigées en Bleu ternissent son bilan. Enfin, Blaise Matuidi est apparu légèrement en retrait par rapport à la saison dernière. Retrouve ton "Charo", Blaisou !

  • Mention assez bien

Sans surprise, on retrouve de (trop) nombreux défenseurs dans cette catégorie. Première déception : Raphaël Varane. Le défenseur du Real est plus souvent remplaçant que titulaire et n'a pas progressé cette saison. Jérémy Mathieu, lui, a connu également un exercice délicat avec le grand rival, le Barça. Eliaquim Mangala est également dans le dur avec Manchester City, malgré des bons matches en Ligue des champions.

Sur le côté droit de la défense, Christophe Jallet a vécu une saison en demi-teinte avec l'OL. A Rennes, Benoît Costil a alterné le bon et le moins bon. Tout comme Olivier Giroud, auteur d'une bonne première partie de saison avec les "Gunners". Mais il s'est ensuite totalement perdu, au point de perdre sa place à Arsenal. Qui a dit Hatem ? 

  • Mention passable

Ne tirons pas sur l'ambulance : quand on joue dans deux clubs moyens de Premier League, difficile de se distinguer. Mais Moussa Sissoko, nettement moins bon que les saisons précédentes, n'a pas réussi à éviter la relégation à Newcastle. "DD" lui fait tout de même une totale confiance. Même constat pour Yohan Cabaye, malgré une saison sans relief avec Crystal Palace.