Ligue Europa : l'Atlético de Griezmann brise le rêve de l'OM

  • A
  • A
Ligue Europa : l'Atlético de Griezmann brise le rêve de l'OM
L'OM a perdu sa troisième finale de C3, mercredi soir contre l'Atlético de Madrid (3-0).@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

L'OM a dû s'incliner face à l'Atlético de Madrid (3-0), mercredi en finale de la Ligue Europa. La faute à un grand Antoine Griezmann, auteur d'un doublé à Lyon.

L'exploit était à portée de main, et tout Marseille en rêvait. Une deuxième Coupe d'Europe, 25 ans après... Mais face à l'Atlético de Madrid, mercredi en finale de la Ligue Europa, le rêve s'est transformé en cauchemar pour les Marseillais (3-0), anéantis par la bande d'Antoine Griezmann, auteur d'un doublé sur la pelouse du Groupama Stadium.

Griezmann punit l'OM et Anguissa. À l'occasion de cette finale à Lyon, lui le Mâconnais, recalé du centre de formation de l'OL à 13 ans, a fait étalage de tout son talent face à l'OM, son club de cœur. L'international français n'a pas donné dans le sentiment, en ouvrant le score à la 21e minute, profitant d'un mauvais contrôle de Franck Zambo Anguissa, servi plein axe par son gardien Steve Mandanda. Une passe de Koke et un plat du pied gauche plus tard et les Colchoneros se mettaient déjà en très bonne position dans cette finale.


Germain rate le cadre. La différence entre les deux équipes ? L'expérience, et plus encore le réalisme. Car le début de match avait sans aucun doute été à l'avantage des Marseillais. Mais Valère Germain, parfaitement décalé par Dimitri Payet, manquait le cadre sur sa frappe du droit (4e). Une grosse occasion que les Phocéens n'ont pas mis longtemps à regretter...

Les larmes de Payet. D'autant plus quand leur capitaine Dimitri Payet a été contraint de sortir sur blessure à la demi-heure de jeu (31e). En délicatesse avec une cuisse avant le coup d'envoi, le Réunionnais s'est écroulé de dépit avant de quitter la pelouse en larmes, accompagné par une ovation du public, et par une accolade de "Grizou". Un énorme coup dur pour l'OM, mais aussi pour le numéro 10 marseillais, alors que Didier Deschamps doit annoncer jeudi la liste des 23 Bleus retenus pour la Coupe du monde en Russie.


L'OM achevé en seconde période. Les Olympiens ont alors eu du mal à sortir la tête de l'eau. Pire, ils ont à nouveau coulé dès leur retour des vestiaires. Au terme d'une splendide action collective, Antoine Griezmann, encore lui, éteignait les derniers espoirs phocéens en piquant son ballon du pied gauche face à un Steve Mandanda impuissant (2-0, 49e). Et le capitaine madrilène Gabi de donner le coup de grâce, à la 89e minute (3-0).


Un dernier match pour retrouver le sourire. Tout aurait peut-être été différent si la tête de Kostas Mitroglou, à la réception d'un centre de Morgan Sanson, n'avait pas trouvé le poteau avant de filer le long de la ligne (81e). Mais à l'image de Dimitri Payet, les Marseillais auront bien du mal à se consoler, après cette nouvelle défaite en finale de C3, 14 ans après leur désillusion en Coupe de l'UEFA face à Valence. Ils devront cependant rapidement se remobiliser, pour aller chercher, face à Amiens, un podium de Ligue 1 synonyme de qualification pour la Ligue des champions. Au risque de lâcher encore quelques larmes…