L'ancien basketteur Dennis Rodman retourne à Pyongyang

  • A
  • A
L'ancien basketteur Dennis Rodman retourne à Pyongyang
L'ancien basketteur Dennis Rodman retourne en Corée du Nord.@ WANG ZHAO / AFP
Partagez sur :

L'ancienne star du basket américain, Dennis Rodman était attendu mardi à Pyongyang pour un nouvel épisode de la très controversée "diplomatie du basket".

Dennis Rodman retourne en Corée du Nord. L'ancien basketteur aux cinq titres NBA avait été très critiqué aux Etats-Unis après s'être rendu plusieurs fois en Corée du Nord, en 2013 et 2014, avec d'autres anciennes stars du championnat nord-américain de basket. Il avait notamment été filmé en train de chanter "Bon anniversaire" au dirigeant Kim Jong-Un, son "ami pour la vie".

Coiffé d'une casquette de baseball, lunettes de soleil sur le nez, le quinquagénaire aux multiples piercings a été photographié à l'aéroport de Pékin avant d'embarquer sur un vol pour Pyongyang. Il arborait un t-shirt noir flanqué du logo de PotCoin, une crypto-monnaie utilisée dans le commerce légalisé du cannabis. L'ancien partenaire de Michael Jordan aux Chicago Bulls a posté un selfie sur Twitter : "De retour en Corée du Nord."



"A titre privé." "Il s'y rend à titre privé", a déclaré sur Fox News un responsable de l'administration Trump. Dennis Rodman demeure un des rares Occidentaux à avoir rencontré Kim Jong-Un, qui a succédé fin 2011 à son père Kim Jong-Il.

Dennis Rodman connaît également l'actuel président américain pour avoir participé, quand ce dernier était animateur de téléréalité, à son émission "The Celebrity Apprentice". Politico avait rapporté en 2013 que Donald Trump avait qualifié Rodman d'"intelligent" pour son voyage en Corée du Nord.

Pour autant, Daniel Pinkston, professeur à la Troy University, a estimé que contrairement à certaines spéculations de médias américains, Dennis Rodman n'effectuait pas à Pyongyang une mission de diplomatie parallèle pour la Maison-Blanche : "Je ne pense pas que cela en soit une, mais Dennis connaît Trump et il connaît Kim."