Lancer de marteau : après une année 2016 cauchemardesque, Alexandra Tavernier est de retour

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Médaillée de bronze aux Mondiaux de Pékin il y a deux ans, la lanceuse de marteau Alexandra Tavernier semble avoir, depuis, du mal à gérer la pression.

Alexandra Tavernier est passée par toutes les émotions ces deux dernières années. Après le bonheur d'une médaille de bronze aux Mondiaux de Pékin en 2015 - qui a d'ailleurs permis de mettre un coup de projecteur sur sa discipline, le lancer de marteau - elle a traversé l'année 2016 comme un fantôme. Un changement d'entraîneur et de région mal vécu ont entraîné la jeune athlète dans la dépression. Aux Jeux de Rio l'an dernier, sa 11e place la plonge dans le doute. 

"J'avais peur du regard des gens". Alexandra Tavernier reconnaît qu'elle a eu bien du mal à gérer sa médaille de bronze. "Et même plus que je ne pourrais l'avouer", glisse-t-elle au micro d'Europe 1. "Il y avait pas mal de pression supplémentaire. Avant, j'allais sur les compétitions en me disant 'Oui, je suis championne du monde junior, mais bon…", souffle-t-elle d'un air détaché. "Mais le fait d'arriver maintenant avec une médaille de bronze, on est plus attendu. J'avoue que j'avais un peu peur du regard des gens par rapport aux contre-performances. J'ai toujours peur du regard des autres…", confie la lanceuse de 23 ans, qui a opté pour des études de psychologie.

Alors pour éviter de gamberger et de s'ennuyer en dehors des entraînements, cette jeune femme pétillante s'est mise au piano. 2017 est pour elle l'année de la renaissance. Cette deuxième finale mondiale, lundi soir, en est l'illustration parfaite.