La fédération française de cyclisme lance un plan de féminisation

  • A
  • A
La fédération française de cyclisme lance un plan de féminisation
Comme l'an dernier, le club de Courcouronnes organise l'opération "Donnons des Elle au Tour"@ Capture donnonsdeselle.net
Partagez sur :

MOBILISATION - La fédération française de cyclisme entend promouvoir la pratique du cyclisme chez les jeunes femmes.

Le constat est frappant. Moins de 10% des 120.000 licenciés de la fédération française de cyclisme (FFC) sont des femmes. "Nous sommes l’une des fédérations olympiques avec le taux de féminisation le plus faible", admet la FFC. En cette journée internationale des droits des femmes, elle a donc décidé de lancer un plan de féminisation avec diverses actions, dont une soirée dédiée au cyclisme féminin au vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. Europe 1 a choisi d’illustrer ce plan avec le projet du club de Courcouronnes, dans l’Essonne.

Découvrez l'affiche de la campagne de la FFC :

Affiche femmes vélo

FFC


"Combattre les inégalités". Ce club, 100% féminin, une rareté dans le cyclisme français, a vu le jour en septembre 2014 pour "combattre les inégalités". Quand ses licenciées effectuent leurs sorties d'entraînement, elles ne passent pas inaperçues. Présidente-fondatrice du club, Claire Floret, professeur d’EPS, explique que "c'est souvent le côté physique qui ressort". "On nous lance des 'Vous êtes belles mesdemoiselles sur votre vélo'", raconte Claire Floret. "Ce sont des remarques sexistes, les gens ne s’en rendent pas compte. Nous, on a envie qu’on s’intéresse à nous parce qu’on est performantes, pas parce qu’on est jolies."

Le Tour un jour avant les hommes.Le projet "Donnons des Elle au Tour" a été monté dans cette optique. Après une première édition dans un relatif anonymat l’an dernier, ces cyclistes passionnées, de bon niveau amateur, ont prévu d'emprunter une deuxième fois le parcours du Tour de France cet été, une journée avant les professionnels masculins. "Depuis 1989, le Tour de France féminin a disparu et demander le retour du Tour féminin, c’est un acte militant", souligne Claire Floret. "Les organisateurs de la Grande Boucle, eux, proposent depuis 2014 une course d’un jour réservée aux professionnelles, juste avant l’arrivée du peloton masculin sur les Champs-Elysées. Mais, pour ces "elles" du vélo, il ne s'agit là que d'un "premier pas"...