La douloureuse Copa America de Cavani

  • A
  • A
La douloureuse Copa America de Cavani
Malgré les ennuis judiciaires de son père, Edinson Cavani pourait être titulaire, mercredi soir.@ Yuri CORTEZ/AFP
Partagez sur :

MAUVAISE PASSE - L'attaquant du PSG, également touché par une affaire personnelle, traverse la compétition comme une ombre.

Au sortir d'une saison difficile avec le PSG, malgré deux derniers mois brillants sur le plan statistique (13 buts en 11 matches), Edinson Cavani devait espérer retrouver la confiance avec l'Uruguay lors de la Copa America. Patatras. Après les trois matches du premier tour, "Edi" n'a pas encore marqué. Pire, il s'est surtout fait remarquer pour sa sortie en conférence de presse sur les Jamaïquains, qu'il a qualifiés "d'Africains".

La bourde a été rapidement réparée, avec force excuses et échange de maillots, mais Cavani n'a pas pour autant retrouvé le chemin des filets et l'Uruguay a dû se contenter de la troisième place de son groupe, avec une victoire seulement en trois matches, contre la Jamaïque justement. "C'est normal qu'il y ait un peu d'anxiété quand ça ne rentre pas. J'ai connu des saisons comme ça et je sais que ça va passer. On espère juste que quand ça va recommencer à rentrer, ça ne sortira plus", a insisté Cavani après le match nul (1-1) contre le Paraguay. Ce parcours décevant jette la Céleste, tenante du titre, dans les griffes du Chili, pays organisateur et impressionnant lors du premier tour.

Son père impliqué dans un accident mortel. Ce quart de finale, l'Uruguay va le disputer sans Luis Suarez, suspendu pour l'ensemble de la compétition après sa morsure lors de la dernière Coupe du monde, et avec un Cavani en panne de confiance. Et encore, s'il joue...

En effet, sa participation n'est pas assurée. Une triste nouvelle est arrivée mardi de son pays : son père a provoqué la mort d'un jeune motocycliste alors qu'il était au volant de sa camionnette. Luis Cavani était en état d'ébriété au moment des faits et il sera prochainement entendu par un juge. Cavani est "évidemment affecté comme le serait n'importe quelle autre personne dans la même situation", a souligné le sélectionneur de l'Uruguay, Oscar Tabarez. "Nous allons laisser le temps faire son oeuvre, en espérant que dans les heures qui viennent, il puisse discuter avec sa famille et s'adapter à la situation." Mardi, Cavani avait décidé de ne pas quitter le Chili où se déroule la compétition et de rester avec le groupe, participant même au dernier entraînement de son équipe.