La déclaration d'amour de Thomas Meunier à Edinson Cavani après la victoire du PSG

  • A
  • A
La déclaration d'amour de Thomas Meunier à Edinson Cavani après la victoire du PSG
Extrêmement critiqué après le match contre Arsenal, Edinson Cavani a réglé ses comptes face à Caen. @ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

AMOUR FOOT - Le défenseur belge Thomas Meunier a souligné l'importance d'Edinson Cavani après la victoire (6-0) du PSG à Caen.

A ce stade-là, ce n'est plus du foot mais de l'amour. Après la promenade de santé du PSG (6-0) face à Caen, vendredi soir, le défenseur belge Thomas Meunier a rappelé l'importance de l'attaquant uruguayen Edinson Cavani dans le jeu parisien. 

Cinq occasions, quatre buts. Critiqué, conspué même après le match nul (1-1) concédé mardi en Ligue des champions contre Arsenal, Edinson Cavani a réglé ses comptes, vendredi soir sur le terrain. En inscrivant son premier quadruplé depuis son arrivée dans la capitale, il a marqué les esprits. Et ceux de ses coéquipiers. "Je suis très content pour lui après toutes ces critiques", a commenté le défenseur Thomas Meunier. "Il a eu cinq occasions, il a mis quatre buts, c'est tout simplement fantastique". 

"Je paierai une fortune pour l'avoir dans mon équipe". Deux buts du pied droit, deux buts du pied gauche. Le tout en 45 minutes. Pour une fois, Edinson Cavani s'est montré extrêmement efficace. "Si j'étais président de club, s'est emballé Thomas Meunier, c'est le genre d'attaquant que je paierai une fortune pour avoir dans mon équipe". Et de poursuivre sa déclaration d'amour : "c'est un joueur qui travaille pour le groupe, c'est pas un égoïste". 



"Une nouvelle chance pour lui". Edinson Cavani, qui a récupéré le ballon du match vendredi soir, aura encore de nombreuses occasions de s'illustrer cette saison. "Depuis le départ de Zlatan Ibrahimovic, il a la possibilité de se mettre encore plus en valeur", abonde l'ancien joueur du FC Bruges, Thomas Meunier. "C'est une nouvelle chance pour lui de gravir encore quelques échelons supplémentaires".