La Cour suprême espagnole confirme la condamnation de Messi pour fraude fiscale

  • A
  • A
La Cour suprême espagnole confirme la condamnation de Messi pour fraude fiscale
La "Pulga" avait été condamné en juillet dernier à 21 mois de prison pour fraude fiscale. @ NICHOLAS KAMM / AFP
Partagez sur :

L'attaquant star du FC Barcelone, Lionel Messi, avait fait appel de sa condamnation à 21 mois de prison en juillet 2016. 

La Cour suprême espagnole a confirmé sa condamnation. Lionel Messi, reconnu coupable de trois délits fiscaux en juillet dernier, a vu sa peine de 21 mois de prison pour fraude fiscale et son amende de plus de deux millions d'euros confirmées en appel.

Peine commuée. Lionel Messi avait choisi de faire appel auprès de la Cour suprême espagnole. Ses avocats considéraient que l'appel finirait "par donner raison à la défense", et que la décision des juges démontrerait "que Leo s'est toujours comporté correctement, tout comme son père", lui aussi condamné à 21 mois de prison et à 1,5 million d'euros d'amende. La Cour suprême en a donc jugé autrement.

La peine de prison n'a pas été exécutée, comme c'est en général le cas en Espagne pour les condamnations inférieures à deux ans.