La Coupe de la Ligue, le PSG sait toujours faire

  • A
  • A
La Coupe de la Ligue, le PSG sait toujours faire
Angel Di Maria a signé le but de la victoire pour le PSG.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Le Paris Saint-Germain a remporté sa sixième Coupe de la Ligue en dominant Lille samedi soir au Stade de France (2-1).

De retour sur son pré carré, le Paris Saint-Germain maîtrise. Sans impressionner, mais avec suffisamment de conviction pour décrocher leur deuxième titre du printemps. Déjà couronnés en Ligue 1, les hommes de Laurent Blanc ont remporté la Coupe de la Ligue, samedi au Stade de France, en dominant le Losc (2-1). Les Lillois ont bousculé le PSG mais ils ont fini par céder devant Angel Di Maria. Qualifiés pour la finale de la Coupe de France, éliminés en Ligue des champions, les Parisiens s'avancent vers un nouveau triplé national.



Face à l'équipe la plus en forme du championnat de France, les Parisiens ont eu de bonnes raisons de douter. Expulsé après un deuxième avertissement (71e), Adrien Rabiot a laissé ses partenaires à 10 avant qu'ils ne fassent la différence. Les gants de Salvatore Sirigu, titulaire pour l'occasion, ont chauffé jusqu'au bout. Mais le favori a bien eu le dernier mot. Le PSG remporte ainsi sa sixième Coupe de la Ligue, la troisième depuis 2014.

Enyeama (très) malheureux. Plus précis devant le but à défaut de briller dans le jeu, les hommes de Laurent Blanc avaient pourtant pris les devants avant le retour aux vestiaires. Sur un corner, Javier Pastore profite d'un renvoi sommaire de la défense lilloise pour allumer une frappe à l'entrée de la surface de réparation. En position de hors-jeu, Layvin Kurzawa saute pour laisser filer le ballon. Une première situation difficile à digérer pour Vincent Enyeama.

Omniprésent dans les airs tandis que Djibril Sidibé égalisait sur coup-franc (49e), le gardien lillois est à nouveau malheureux à une vingtaine de minutes du coup de sifflet final. Cette fois, Ibrahim Amadou part à la faute sur une relance anodine. Le défenseur lillois maîtrise mal son coup de tête. Il n'en fallait pas tant à Angel Di Maria et aux Parisiens pour filer vers le titre.

Et de quatre...défaites en finale pour Antonetti

L'entraîneur du Losc n'a pas réussi à briser la malédiction et a perdu sa quatrième finale de Coupe de la Ligue. Ce quatrième échec avec une quatrième équipe différente intervient 21 ans après le premier, déjà face au PSG, pour la première édition de l'épreuve. Le technicien corse, arrivé sur le banc lillois fin novembre à la place d'Hervé Renard, tentera de se consoler en décrochant un billet pour la Coupe d'Europe via le championnat.