Karim Benzema va-t-il être écarté de l'équipe de France ?

  • A
  • A
Karim Benzema va-t-il être écarté de l'équipe de France ?
@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

HORS-JEU ? - Le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët donnera jeudi une conférence de presse pour évoquer l'avenir de Karim Benzema chez les Bleus. 

Ce jeudi 10 décembre pourrait bien mettre en parenthèses la carrière de Karim Benzema en équipe de France. Mis en examen dans l'affaire du chantage à la sextape exercé sur son équipier Mathieu Valbuena, l'avant-centre des Bleus pourrait bien être écarté de l'équipe de France ce jeudi par la Fédération française de football.

Simple suspension ou procédure disciplinaire ? C'est le patron du foot français Noël Le Graët qui annoncera la position de la "3F", lors d'une conférence de presse à 16h. L'ouverture d'une procédure disciplinaire contre Benzema peut être prononcée, tout comme une suspension pure et simple le temps de ses démêlés judiciaires. Selon les informations du quotidien L'Equipe, la fédération pourrait choisir de mettre en parenthèses la carrière de Benzema en bleu le temps que la justice se prononce. 

Affaire-de-la-sextape-Deschamps-ne-soutient-pas-vraiment-Valbuena

Tout le monde contre Benzema. D'autres voix au sommet du foot français se sont déjà élevées pour prôner la "fermeté". Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel, écrit ainsi dans une tribune adressée au Figaro : "porter le maillot bleu n'est pas quelque chose d'ordinaire. L'exemplarité, si l'on veut reconquérir les coeurs, doit l'emporter même sur la performance". Même le Premier ministre Manuel Valls s'est prononcé la semaine dernière sur Europe 1 contre le retour de Benzema en équipe de France. 

Benzema réclame un peu de clémence. En pleine forme actuellement avec le Real Madrid (il a encore inscrit un triplé mardi en Ligue des champions avec le Real Madrid, ndlr), l'attaquant a tenté de plaider sa cause devant micros et caméras, lançant à l'adresse de Noël Le Graët : "Il y a une justice, il faudrait voir la justice avant de faire quoi que ce soit". Mais son sort semble scellé depuis l'interview de Mathieu Valbuena, dans les colonnes du Monde la semaine dernière. Le joueur de l'Olympique lyonnais l'a accusé de l'avoir "indirectement" incité à payer. Depuis, la FFF, qui se retranchait derrière la présomption d'innocence du joueur du Real Madrid, s'est constituée partie civile dans cette affaire. Et même le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps, soutien de la première heure de Benzema, semble prêt, lui aussi, à le lâcher.