Kanté a fait oublier Diarra

  • A
  • A
Kanté a fait oublier Diarra
@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Le milieu de terrain a réalisé un match quasi-parfait samedi soir face à l’Ecosse (3-0), à un poste de sentinelle qui n’est pas le sien habituellement. 

Lassana qui ? En un match, N’Golo Kanté a réussi l’exploit de faire oublier Lassana Diarra en sentinelle de la défense française. Impeccable face à l’Ecosse samedi à Metz (3-0), à un poste pourtant inhabituel pour lui, le milieu de poche de Leicester a démontré qu’après tout, nul n’est irremplaçable, alors que le forfait de son collègue marseillais, le 31 mai dernier, avait tout du très gros coup dur pour les Bleus. Mais avec un Kanté à ce niveau-là, ça devrait le faire.

Les chiffres qui tuent. Parfois, en football surtout, de bonnes statistiques valent mieux que des discours d’après-match. En la matière, celles qui concernent N’Golo Kanté sont éloquentes. En 88 minutes, le milieu des Bleus a touché 85 ballons, en a récupéré 6, et surtout, accrochez-vous, il a réussi 94,9% des passes qu’il a tentées ! Petit rappel utile, quand même : il s’agissait pour l’ancien du SM Caen de sa quatrième sélection seulement, et de sa deuxième titularisation. Et il fait pourtant déjà figure de taulier.

"Pour mon premier match dans le rôle de sentinelle, ça s'est bien passé", a réagi le principal intéressé. "Ce n'est pas le poste auquel j'évolue habituellement, il fallait pas mal communiquer pour être bien complémentaire avec mes partenaires. J'ai essayé de soulager la défense et de bien relancer. Il faut que j'apprenne à moins me projeter. Mais dans l'ensemble, je suis content de moi." Tu peux, N’Golo, tu peux.

Les Bleus ont apprécié. Ils n’allaient pas en dire du mal, c’est sûr. Mais là, l’unanimité est tout de même remarquable. Didier Deschamps lui-même a rendu un hommage appuyé à son joueur en conférence de presse. "Tout paraît simple et facile pour lui. Il fait tout en aisance respiratoire, ce n'est pas évident. J'ai déjà joué à ce poste, on peut tirer la langue par moments", a affirmé "Dédé. "Il fait ce qu'il sait faire et il le fait très bien. Il a cette faculté à bien ressortir le ballon et d'être une solution de relance. Il ne fait pas de bruit, a le sourire. Il n'a pas d'anxiété, de crainte, tout ce qu'il fait est fluide." N’en jetez plus.

"Kanté ? Il s'est montré très à l'aise à un nouveau poste, il s'intègre parfaitement au collectif". Le compliment vient du capitaine Hugo Lloris. "Kanté ? C'est un super joueur, il a la tête sur les épaules, il nous apporte beaucoup." Cette fois, c’est Blaise Matuidi qui parle. "N’Golo a été excellent, il a aidé l’équipe, il a griffé, c’est tout ce dont on a besoin pour gagner les matches." Paul Pogba abonde. On pourrait continuer, mais on arrête là.

Cabaye, aïe, aïe. S’il en est un qui peut faire grise mine après le match, c’est peut-être Yohan Cabaye. Avant la rencontre, le débat était légitime : lui ou Kanté en numéro 6 ? Désormais, la question est tranchée. D’ailleurs, quand le milieu de Crystal Palace est entré en jeu, c’est à la place de Matuidi, donc plus haut. Il va devoir s’y faire : à l’Euro, Cabaye ne sera que la doublure de la nouvelle star des Bleus.