Juve-Barça : ces quatre Français en finale de la ligue des champions

  • A
  • A
Juve-Barça : ces quatre Français en finale de la ligue des champions
Jérémy Mathieu (FC Barcelone) pourrait affronter trois autres Français (Kingsley Coman, Patrice Evra et Paul Pogba de la Juventus Turin) en finale de la Ligue des champions.@ MIGUEL RIOPA / OLIVIER MORIN / ANDREAS SOLARO / AFP
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Kingsley Coman, Patrice Evra, Paul Pogba pour le club italien. Jérémy Mathieu côté barcelonais. Ils tenteront tous samedi de soulever la prestigieuse coupe européenne.

Les footballeurs français sont légion dans les championnats de nos voisins européens. Mais au sein des clus les plus prestigieux, ils ne sont qu'une poignée. Samedi, lors de la finale de la Ligue des champions qui opposera la Juventus Turin et le FC Barcelone, ils seront quatre "frenchies" à pouvoir s'offrir un sacre européen. Avant le choc qui s'annonce, Europe 1 fait le point sur la situation en club de Patrice Evra, Kingsley Coman, Paul Pogba et Jérémy Mathieu.

> Jérémy Mathieu, une première réussie.

Mathieu FC Barcelone 320

Sa saison : Arrivé sur la pointe des pieds au sein de la constellation de stars du Barça, l'ancien Sochalien avait même été la cible de critiques de supporters, qui estimaient trop élevé le montant de son transfert (20 millions d'euros). Mais l'ex-défenseur toulousain a confirmé la bonne pioche des recruteurs barcelonais : plusieurs fois appelé en pompier quand Piqué ou Mascherano ne pouvaient tenir leur place en défense centrale, Jérémy Mathieu a souvent tenu la baraque, s'offrant même un but décisif de la tête en mars dernier lors du Clasico, pour une victoire primordiale dans la course au titre.

Sa place en finale : Jérémy Mathieu devrait prendre place sur le banc de Luis Enrique samedi. Mais désormais n°3 sur la liste des défenseurs centraux de l'entraîneur espagnol, il pourrait remplacer l'un des deux titulaires en cas de pépin.

Son avenir dans l'équipe : sa première saison a été globalement positive, avec 28 matches joués dont 23 comme titulaire. Surtout, ses deux buts décisifs en deuxième partie de saison lui ont fait gagné une place de choix dans l'esprit des "socios" du FC Barcelone. Il devrait rester au Barça la saison prochaine.

> Kingsley Coman, l'espoir qui monte.

Coman Juventus Turin 320

Sa saison : Transfert surprise du champion d'Italie à l'été 2014, il n'a que trois petits matches de Ligue 1, sous les couleurs du PSG, dans les pattes. Le milieu de terrain, titulaire indiscutable de la sélection bleue des moins de 19 ans, a vécu une première saison encourageante avec les bianconeri : avec 14 matches joués dont 5 titulaires, le Parisien a rempli son contrat, même s'il n'a marqué qu'un petit but, le 15 janvier dernier, contre Vérone.

Sa place en finale : Coman prendra place sur le banc des remplaçants samedi et, soyons honnête, les chances de le voir rentrer sont minces. Mais le jeune Français est avant tout là pour gagner en expérience. Et peu de joueurs âgés de 19 ans peuvent se targuer d'avoir été dans un groupe disputant une finale de Ligue des champions.

Son avenir dans l'équipe : L'attaque de la Juventus Turin est bien garnie mais excepté l'indéboulonnable Tevez, aucun joueur n'a une place assurée dans le onze de départ de la Vieille Dame. Certes, il arrive en quatrième position sur la liste des attaquants d'Allegri, mais le Parisien, milieu de terrain de formation, peut aussi dépanner au milieu. Problème, la Juve ciblerait deux attaquants de classe mondiale au prochain mercato : Cavani, du PSG, et Dybala, le jeune prodige de Palerme. Dans le cas d'une signature d'une de ces deux pointures, le temps de jeu de Coman pourrait se réduire comme peau de chagrin. De l'autre côté des Alpes, l'ancien joueur du PSG est régulièrement donné partant en prêt, afin de gagner du temps de jeu.

> Patrice Evra, la force de l'âge.

Evra Juventus Turin 320

Sa saison : Après avoir tout gagné avec Manchester United, Patrice Evra a surpris tout le monde en signant à la Juventus. Le Français, mal-aimé en France mais au talent reconnu en Italie, arrivait en deuxième position dans la hiérarchie des latéraux, sur le côté gauche de la défense. Mais l'ancien Monégasque a profité de la longue blessure d'Asamoah pour devenir titulaire à son poste. Résultat : le Français a joué 21 matches en championnat (tous en tant que titulaire) et a joué l'intégralité des matches européens (9). Le latéral a encore fait taire ses détracteurs, lui qui affiche 34 bougies au compteur.

Sa place en finale : Le Français devrait tenir sa place sur le côté gauche de la défense. Il n'est pas rare de voire le joueur dépassé sur le plan défensif, mais son apport offensif est aussi indéniable au sein de l'effectif turinois.

Son avenir dans l'équipe : Patrice Evra a convaincu Massimo Allegri d'en faire un titulaire et il est fort probable que "Pat" conservera sa place dans le onze de départ de la Juve l'an prochain, sauf blessure.

> Paul Pogba, le bijou que l'Europe s'arrache.

Pogba Juventus Turin 320

Sa saison : Le milieu de 22 ans est l'un des tous meilleurs milieux de terrains de l'Europe à l'heure actuelle. S'il n'a pas joué tous les matches de la saison (il a été blessé à plusieurs reprises), c'est un élément clé du titre national de la Juve. Sur la scène européenne, le Français a été moins flamboyant mais il a tout de même été titulaire tout au long de la campagne 2014-2015 qui a mené le club en finale. Avec 9 buts au compteur (dont un en Ligue des champions), l'ancien Mancuniens a aussi réalisé sa saison la plus prolifique depuis le début de sa carrière.

Sa place en finale : Pogba est un l'un des piliers du milieu de terrain de la Vieille Dame. Il sera titulaire face au Barça, aux côté de l'inusable Andrea Pirlo. En espérant qu'il sera à la hauteur de l'événement.

Son avenir dans l'équipe : Le PSG a, un temps, cru être en mesure d'attirer le milieu de terrain dans son équipe pour la saison prochaine. Mais il semblerait que l'ancien Havrais penche pour le championnat espagnol, où le Real Madrid ou...le FC Barcelone, son adversaire samedi en finale, lui font les yeux doux. On parle d'un transfert compris entre 80 et 100 millions d'euros, une somme que pourrait difficilement refuser le champion d'Italie.